25 Mars 2019

Togo: Claude le Roy, un bilan qui ne plaide pas pour un maintien

Une élimination qui fâche, et plusieurs matches de perdus et seulement deux officiels remportés, le technicien français est simplement passé à côté de la mission qui lui était confiée en Avril 2016 quand il prenait la tête des Eperviers du Togo. Il était en fait chargé de qualifier le pays pour la CAN 2019 et aider à disposer d'une équipe bien structurée.

Aujourd'hui, on est bien loin du compte. 26 matches de disputés, seulement 8 victoires, 8 matches nuls et 10 défaites dont la dernière est celle contre le Bénin, ce dimanche 24 Mars 2019 et synonyme d'élimination pour la CAN 2019.

« Je pense que le résultat est sévère pour nous, on n'a pas pu concrétiser certaines occasions. Mais, on ne va pas trouver d'excuses. On est éliminé », c'est ce que déclarait finalement Claude Le Roy, qui pourtant promettait encore il y a quelques heures une qualification aux Togolais. En tout cas, à ceux qui l'on fait venir au Togo de tirer les conclusions et mettre fin à cette retraite dorée payée à 25 millions de F cfa depuis déjà deux ans.

Togo

Un nouveau parti politique pour Faure Gnassingbé

Un nouveau parti politique vient s'ajouter à la centaine sur la scène politique togolaise. C'est le PVEFG… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.