25 Mars 2019

Afrique Australe: 10 jours après le cyclone Idai - Que font les équipes MSF ?

Photo: MSF
Une équipe MSF se rend à pied dans un village coupé de tout en raison des dégâts causés par le cyclone Idai à Chimanimani, Zimbabwe, Mars 2019. ©MSF
communiqué de presse

Le 14 mars, une grande partie de l'Afrique australe, dont le Mozambique, le Malawi et le Zimbabwe, a été frappée par le cyclone tropical Idai. On estime qu'environ 600 000 personnes ont actuellement besoin d'assistance humanitaire.

Réponse MSF au Mozambique

Trois avions cargos MSF sont partis de Belgique en direction de Beira, la zone la plus affectée du Mozambique. Ils contiennent des kits de traitement de l'eau, des kits médicaux, des générateurs ainsi que du matériel pour remettre en état de fonctionnement les centres de santé endommagés. Quatre autres vols cargos sont prévus pour les jours à venir, et d'autres encore pour les prochaines semaines.

35 MSF expérimentés sont maintenant sur place. Ces équipes travaillent notamment dans un centre de santé en partie réhabilité et mènent des activités médicales à l'aide de cliniques mobiles dans plusieurs quartiers de la ville.

Je donne les moyens à MSF d'agir rapidement en cas d'urgence, partout dans le monde

Je fais un don au fonds d'urgence

Réponse MSF au Malawi

MSF travaille avec les autorités locales, le Département de gestion des catastrophes naturelles ainsi qu'avec des organisations locales et internationales.

Une équipe MSF de 18 personnes travaille en soutien au ministère de la Santé avec des équipements médicaux et sanitaires, afin de couvrir les besoins d'environ 18 000 personnes à Makhanga, sur la rive est de la rivière Shire.

Les équipes sont préoccupées par le sort des personnes sous traitements médicamenteux pour des maladies chroniques, comme le VIH/Sida ou la tuberculose.

Au centre de santé de Makhanga, MSF continue de dispenser des soins de santé primaire et VIH/Sida, et continue d'assurer une surveillance épidémiologique avec environ 150 consultations par jour.

🔴 #CycloneIdai : au #Malawi, les équipes #MSF viennent en aide à 18000 personnes dans la zone de Makhanga : 150 consultations médicales délivrées par jour, aide matérielle aux personnes affectées pour s'assurer notamment qu'elles aient accès à de l'eau potable. pic.twitter.com/Hf9SHpvQ9I

- MSF France (@MSF_france) 24 mars 2019

Des équipes se sont rendues dans différentes communautés pour réparer des forages et des puits, tester la qualité de l'eau et garantir l'accès à de l'eau potable. Elles ont également construit des latrines, des sanitaires, distribué des biens de première nécessité et des kits d'hygiène. Bien qu'aucun cas de maladie hydrique n'ait été reporté à ce jour, cela reste une préoccupation.

À Makhanga, MSF a déjà fourni des kits d'hygiène comprenant des seaux, des récipients et du savon à plus de 2 000 foyers. En raison des craintes concernant l'apparition de cas choléra, les équipes prévoient la construction d'une unité de traitement du choléra de 4 lits et des formations.

Réponse MSF au Zimbabwe

MSF continue de dispenser des consultations et de fournir du matériel médical dans le centre de transit installé en périphérie de la ville de Chimanimani.

Depuis qu'une équipe MSF a pu accéder à Chimanimani jeudi dernier, la priorité s'est déplacée à l'intérieur du district. La zone était inaccessible jusqu'à la semaine dernière en raison d'éboulements bloquant les routes et de ponts détruits. À certain endroits, les inondations ont emporté des maisons entières, des magasins ou encore des usines. Beaucoup ont perdu leur travail ou leurs ressources, ainsi que l'accès à leurs traitements médicamenteux.

Une équipe permanente travaille désormais avec le personnel du ministère de la Santé à l'hôpital de Chimanimani. Jusqu'à présent, peu de patients ont été vus et trois cas de diarrhée aqueuse ont été observés.

Deux équipes de sensibilisation de MSF se déplacent également autour de Chimanimani, en dehors des routes principales. Elles tentent d'accéder au plus grand nombre possible de dispensaires de Chimanimani et des régions alentour, soit une vingtaine au total,, pour évaluer les besoins en matière de santé, distribuer des médicaments aux dispensaires et aux agents de santé des villages.

🔴 Update #CycloneIdai : au #Zimbabwe #MSF a envoyé une équipe d'intervention d'urgence dans les régions montagneuses de la province de Manicaland, près de la frontière avec le #Mozambique, où les inondations ont provoqué des destructions considérables.

- MSF France (@MSF_france) 21 mars 2019

C'est la première fois qu'autant de zones sont accessibles depuis le passage du cyclone. Avec de nombreuses routes détruites ou inondées, les équipes marchent entre 3 km et 12 km pour atteindre les communautés isolées qui n'ont pas accès à l'eau potable.

Jusqu'à présent, l'équipe de MSF a atteint la clinique de Nyahode, et a traité 20 blessures liées au cyclone et 3 cas de diarrhée. L'équipe a aussi fait don de fournitures médicales.

Le 24 mars, l'équipe est parvenue à Charleswood, une communauté minière, où elle a pu faire de la promotion de la santé, donné des articles médicaux et des pastilles de purification de l'eau. Bjorn Nissen, représentant national de MSF au Zimbabwe, a déclaré : « Il fallait se rendre dans ces communautés isolées pour voir quels étaient leurs besoins. C'est ce que MSF fait avec une infirmière du ministère de la Santé : parcourir les derniers kilomètres, transporter des médicaments essentiels, des fournitures de base et des pastilles pour rendre l'eau potable. »

Jusqu'à présent, les besoins en matière de santé comprennent la prise en charge des traumatismes, le renouvellement du traitement antirétroviral des patients atteints du VIH/Sida et les médicaments pour les maladies chroniques. Cependant, les conséquences à long terme d'un manque d'accès doivent être prises en compte : l'absence d'électricité a perturbé les services de vaccination de routine, a engendré des ruptures de stock de matériel médical et de médicaments ainsi que l'interruption du traitement du VIH/Sida, de la tuberculose et des patients atteints de maladies chroniques.

Une équipe MSF de Chipinge a également atteint Copper, une vallée au sud, très touchée par le cyclone, pour procéder à une évaluation des besoins.

En savoir plus

L'heure du grand nettoyage à Beira après le cyclone Idai

Au Mozambique, le bilan du cyclone Idai continue de s'alourdir. Plus de 400 morts selon le ministre de l'Environnement,… Plus »

Copyright © 2019 Medecins Sans Frontieres. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.