26 Mars 2019

Ile Maurice: Cader Kalla - «L'enseignant n'est plus perçu comme un Role Model»

Cader Kalla, géographe de formation, observe constamment l'évolution de la société mauricienne. Il se fait un devoir de relever et d'analyser les phénomènes nouveaux. D'autant que son domaine d'expertise l'a inévitablement mené à l'histoire et aux sciences sociales. Cader Kalla a enseigné au Teacher's Training College avant de se joindre au Mauritius Institute of Education (MIE). Une riche et longue carrière au cours de laquelle il a formé nombre d'instituteurs.

Désormais, à 78 ans, le Rosehillien continue à entreprendre des recherches et à rédiger des contributions pour le compte d'organismes internationaux. Mais, il n'empêche que l'ex-Associate Professor se dit interpellé par le comportement irrespectueux de certains jeunes.

«Pas de formation continue»

Le pédagogue de carrière et praticien des sciences sociales a-t-il une explication aux dérives notées ces derniers temps ? «Il y a plusieurs facteurs : l'évolution mondiale, le laxisme de la part des parents et des personnes en position d'autorité», répond notre interlocuteur. «De nos jours l'enseignant n›est plus perçu comme un Role Model», regrette l'observateur attentif de l'évolution sociale. Cependant, Cader Kalla s'empresse de dire qu'il ne faut pas blâmer ceux qui exercent dans les écoles. «On n'offre pas un plan carrière attrayant à ceux qui décident de se consacrer à l'enseignement.»

Notre interlocuteur estime que les salaires dans l'éducation souffrent à la comparaison avec d'autres secteurs d'activités. L'encadrement aussi laisse à désirer. «On n'a pas de plan de formation continue pour les enseignants. Pourtant, ils évoluent dans un univers en constante mutation. Le métier d'enseignant n'est pas valorisé», avance-t-il.

Durant sa longue carrière, Cader Kalla ne s'est pas limité au seul monde de la formation des maîtres. Il a été appelé à servir dans d'autres secteurs et a été successivement membres de diverses institutions d'État.

Dans les années 80, Kalla est viceprésident du National Remuneration Board (NRB), l'organisme qui réglemente les salaires dans le secteur privé. Ivan Collendaveloo dirigeait l'instance avant de laisser la place à feu Ewam Juggernauth.

Puis, le géographe est nommé assesseur à la commission sur l'administration régionale présidée par Somduth Bhuckory, l'ancien secrétaire de la Cité de Port-Louis. Plus récemment, Cader Kalla a été membre de l'Independent Broadcasting Authority (IBA). L'institution a été crééé pour gérer le secteur des médias avec l'avènement de la libéralisation des ondes. Le citoyen Kalla est fier du travail accompli avec ses collègues pour établir les règles relatives aux émissions politiques avant les élections.

Dans les années 2000, le passionné d'histoire a assumé la présidence du Mauritius Museums Council. Durant son mandat, les musées ont connu beaucoup d'activités et se sont rapprochés des Mauriciens.

En discutant avec le géographe pédagogue, on ne peut qu'être admiratif devant sa capacité à s'impliquer dans autant d'activités et de mener en même temps sa carrière de formateur au Mauritius Institute of Education. Cader Kalla a aussi produit du matériel scolaire pour l'enseignement de Social Studies.

Toujours très en forme, le septuagénaire continue à faire de la recherche et à contribuer à la réflexion sur des sujets d'intérêt public. C'est sans doute cette volonté de servir qui l'a amené, cette année, à intégrer officiellement la commission de l'éducation du Mouvement militant mauricien.

Ile Maurice

Pâques - Messe, œufs et... chocolat

«La patience, c'est comme le chocolat... On n'en a jamais assez !» Les paroles de l'écrivaine… Plus »

Copyright © 2019 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.