26 Mars 2019

Ile Maurice: Parlement - Début avec des condoléances et des excuses

La première séance de la sixième et dernière session parlementaire a débuté avec deux hommages rendus à Jayen Cuttaree et Sanjit Teelock, et des excuses de Shakeel Mohamed à Maya Hanoomanjee.

Parvind Jugnauth a ouvert la séance avec l'hommage à Jayen Cuttaree, décédé le 19 décembre. Il a rappelé sa biographie. Le leader de l'opposition s'est joint à lui, suivi de Paul Bérenger, le leader du Mouvement militant mauricien.

Le Premier ministre a ensuite retracé le parcours de Sanjit Teelock, mort le 16 mars. Xavier-Luc Duval a aussi eu son mot pour l'ancien Deputy Speaker. Rejoint par Maya Hanoomanjee, qui a présenté les condoléances de l'Assemblée nationale aux proches de ces deux politiciens.

La Speaker est ensuite revenue sur la motion du chef de file des Travaillistes sur la réforme électorale, qu'elle a refusée, début mars. Elle a soulevé les propos «injustes» tenus par Shakeel Mohamed le 5 mars sur la radio à son sujet dans le cadre de cette motion, déposée en décembre, qui réclamait la publication du rapport de la commission électorale et de l'Electoral Supervisory Commission. Elle a lui a demandé de présenter ses excuses pour ces accusations qui portent atteinte à son caractère et à sa personnalité. «S'il refuse, je le considérerais comme une offense en respect des Standing Orders.»

Le député de Port-Louis Maritime-Port-Louis Est s'est exécuté et s'est excusé. L'affaire est donc close, en a conclu Maya Hanoomanjee.

Shakeel Mohamed avait notamment accusé la Speaker de parti-pris et de complicité avec le gouvernement en ne voulait pas diffuser ces informations.

Ile Maurice

Post-inondations - Près d'un millier de Mauriciens en colère dans les rues

La situation était telle que plusieurs unités de police ont dû être mobilisées. Des… Plus »

Copyright © 2019 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.