Tunisie: «Mon client retournera en Tunisie pour participer aux élections»

26 Mars 2019

« Une fois ses affaires à l'étranger réglées, Slim Riahi retournera en Tunisie pour continuer d'exercer son activité politique, de diriger le parti et de participer aux prochaines échéances électorales », a-t-il indiqué lors d'une conférence de presse.

« Il n'y a aucun problème juridique qui empêche le président du parti de rentrer au pays », a-t-il fait remarquer lors d'une conférence de presse.

Toutefois, la vigilance et la prudence s'imposent, surtout qu'un traitement particulier lui a été réservé, en l'occurrence l'accélération des procédures de son inculpation et les rumeurs quasi-quotidiennes colportées à son encontre pour faire pression sur lui, a-t-il ajouté.

Slim Riahi avait auparavant été interdit de quitter le territoire tunisien, ce qui s'est répercuté négativement sur ses affaires, a-t-il rappelé.

« Je lui avais demandé de ne pas rentrer au pays, car la situation interne ne le permettait pas », a-t-il indiqué.

Selon Bessadok, une « machine médiatique » à la solde de certains acteurs politiques diffuse quotidiennement des rumeurs contre Riahi pour faire pression sur lui et influencer les juges en charge des affaires portées à son encontre.

Dans un post publié en mai 2018 sur sa page « Facebook », le président de l'Union patriotique libre, Slim Riahi, a démenti avoir échappé à l'étranger sur fond de l'interpellation de nombre d'hommes d'affaires.

« Je n'ai pas pris la fuite. Mon déplacement dans l'une des capitales européennes était imprévu, compte tenu de la nature de mes activités, en tant qu'homme d'affaires », avait-il écrit dans son post.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.