Tunisie: Les enfants du centre à l'honneur

26 Mars 2019

Cette nouvelle manifestation théâtrale, dont Cyrine Gannoun assure la présidence et le comédien Abdelmonem Chouayet, enfant fidèle d'El Hamra et, également, ressortissant du centre, assure la direction artistique, est dédiée à feu Ezzeddine Gannoun qui nous a quittés le 29 mars 2015.

Gannoun, une des plus grandes figures du théâtre tunisien, a été le fondateur de la troupe du théâtre organique (en 1985) et initiateur, depuis 2001, de ce centre de formation qui a contribué à former plusieurs générations de jeunes artistes arabes et africains venus de tous horizons (Syrie, Egypte, Jordanie, Maroc, Algérie, Palestine, Sénégal, Bénin, Burkina Faso, Nigeria, Mali... ).

Une cérémonie intimiste qui a mis à l'honneur le travail des «enfants» du centre à travers deux tableaux de théâtre-danse. Le premier qui a inauguré la cérémonie est le fruit de cinq jours de travail dans le cadre d'une résidence croisée «La petite université de la danse» en partenariat avec l'association «Al Badil» (L'alternative Culturelle) et l'association C.R.C./Compagnie Yvann Alexandre (France).

L'on a pu (re)vivre en images de grands moments d'émotion et de partage vécus dans cette salle si chère à Gannoun à travers une vidéo hommage dans laquelle ce dernier parlait avec fougue et passion de théâtre et de transmission.

Un autre grand artiste a été honoré lors de cette cérémonie, il s'agit de notre calligraphe national Nja Mahdaoui qui a signé le logo du festival.

Cyrine Gannoun et Abdelmonem Chouayet, en maîtres de cérémonie, ont profité de cette occasion pour nous présenter les membres du jury de la compétition officielle destinée aux jeunes metteurs en scène. Ils étaient presque tous présents, il s'agit de Raouf Ben Amor (président du jury), Hélène Catzaras, Walid Solimane, Carole Aboud et Etienne Minoungou.

De l'émotion encore avec la performance vocale de la jeune chanteuse Amal Manaa et sa saisissante voix, une belle découverte présentée par Cyrine Gannoun et qui n'a pas manqué de happer les présents!

C'étaient aux «enfants» du centre de clore en beauté cette cérémonie avec un second tableau théâtral autour du thème de la terre et de l'épuisement de nos ressources naturelles.

La première édition du festival «Ezzeddine-Gannoun», jumelée à la 5e édition de la semaine de la journée mondiale du Théâtre organisée par le Théâtre nationale, se poursuit jusqu'au 29 mars. Bon festival!

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.