26 Mars 2019

Congo-Brazzaville: Karaté - Me Dieudonné Okombi a tiré sa révérence

L'ancien président de la Fédération congolaise de karaté et arts martiaux affinitaires (Fécoka-ama) est décédé le 23 mars à Dakar, au Sénégal, des suites d'une crise cardiaque, a-t-on appris.

Me Dieudonné Okombi s'était rendu en terre sénégalaise en sa qualité de trésorier général de l'Union des fédérations africaines de karaté (Ufak), pour superviser les compétitions de la zone 2 de l'Ufak, qui ont eu lieu du 20 au 24 mars. Ceinture noire 6e dan, il a dirigé la Fécoka-ama pendant trois olympiades (2000-2013).

Sous sa direction, les Diables rouges karaté ont glané cent soixante-quatre médailles dont soixante en or, cinquante et une en argent et cinquante-trois en bronze. Ce qui faisant de lui le dirigeant de la Fécoka-ama ayant obtenu le plus de médailles.

Selon les témoignages, son premier mandat à la tête de la Fécoka-ama (2000-2004) a été plus fructueux. Il a engrangé soixante et onze médailles, dont vingt-huit d'or, dix-neuf d' argent et vingt-quatre de bronze.

Avec lui, le Congo a remporté plusieurs titres continentaux. Il a été champion d'Afrique par équipes, à Madagascar, en 2001, et vice-champion d'Afrique par le nombre de médailles obtenues sans oublier les titres de champion d'Afrique centrale.

En 2002, les juniors et cadets occupent la troisième place au championnat d'Afrique de Gaborone (Botswana). Un autre succès non moins négligeable, la victoire au tournoi international de Cotonou (Bénin), en 2003. Au plan mondial, le Congo se classe cinquième, à Monterey (Mexique), dans la catégorie des moins de 80 kg.

Me Dieudonné Okombi s'était retiré de la course à la présidence de la Fécoka-ama, en mai 2013, lors de l'olympiade 2013-2016 au profit de Dominique Ondzé, l'actuel président. Il indiquait, au cours d'une conférence de presse, qu'il avait pris cette décision pour sauvegarder les intérêts majeurs de la République qui s'appuie sur les fédérations sportives nationales pour faire asseoir et exécuter sa politique sportive.

Il avait ensuite expliqué qu'il entendait se consacrer pleinement à ses fonctions acquises au plan international. Me Dieudonné Okombi était, en effet, élu membre du comité exécutif de la Fédération mondiale de karaté depuis 2014 jusqu'à sa mort.

En 2015, il était le délégué de la Confédération auprès du Comité d'organisation des Jeux africains de Brazzaville 2015. Trésorier général de l'Ufak, Me Dieudonné Okombi assumait également les fonctions de président de la zone 4 de l'Ufak. L'ancien président de la Fécoka-ama avait aussi occupé le poste de 5e vice- président du Comité national olympique et sportif congolais. Décédé à l'âge de 62 ans, il était chef d'entreprise travaux équipements pétroliers.

Congo-Brazzaville

Livre - Patrick Serge Boutsindi signe "L'heure de la vengeance à Ouenzé"

L'auteur relate, dans son recueil de nouvelles de cent huit pages, paru cette année aux éditions… Plus »

Copyright © 2019 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.