26 Mars 2019

Cote d'Ivoire: Affaire SOA-Africa Sports d'Abidjan - Vagba Alexis suspendu et condamné à un million d'amende

La Fédération ivoirienne de football (FIF) ne veut pas transgresser ses propres textes. Saisie par la Société omnisports de l'armée (SOA) à l'issue du match de la 20e journée de la Ligue 1, le samedi 9 mars dernier, à Yamoussoukro, la Commission de discipline (CD) a sévèrement sévi.

Dans sa décision rendue, le 18 mars dernier et publiée lundi sur le site de la Fédération, la Commission présidée par Me Raux-Yao Kouassi Athanase a constaté une violation flagrante des textes réglementaires de la Fédération, notamment des dispositions des articles 10 des règlements généraux, 10, 11 et 12 du règlement spécial des championnats de Ligue 1 et Ligue 2, et des articles 41 et 106 du code disciplinaire.

Ainsi, en application des textes règlementaires précités et des articles 25, 32, 41, 106, 144 alinéa b du code disciplinaire, la CD a suspendu le président de l'Africa. Vagba Alexis est interdit de toute activité (administrative, sportive ou autre) relative au football à compter de la date de notification (18 mars) de la présente décision jusqu'au 31 décembre 2019. Jean Claude Gba, secrétaire général du club, reconnu coupable pour les mêmes faits, écope de la même sanction. En plus de la sanction sportive, les deux dirigeants sont condamnés à payer chacun un million de francs CFA.

Malgré la performance réalisée sur la pelouse du stade municipal de Yamoussoukro (nul 2-2), l'Africa perd le match par pénalité par 3-0 et ce, en application des articles 41 et 106 du code disciplinaire. En sus, le club prend une amende de deux millions de francs CFA. Ce n'est pas tout. Le club se voit infliger une amende supplémentaire de cinq cent mille francs CFA en application de l'article 12 du règlement spécial des championnats de Ligue 1 et Ligue 2 pour s'être attaché les services, le jour du match, d'un entraîneur non diplômé et inconnu des registres de la FIF.

Sur la liste de 18 joueurs présentés, le jour du match, seul Ouattara Kader a une licence (n° 010610006) signée en faveur de l'Africa Sports d'Abidjan. Les dix-sept autres sont reconnus comme mercenaires de service recrutés par Vagba Alexis et son secrétaire général. Alors que les dispositions des articles 9 et suivants des règlements généraux prescrivent que «pour pouvoir prendre part à un match officiel organisé par la FIF, tout joueur d'un club affilié doit être titulaire d'une licence régulièrement établie par la FIF à la demande du club dans lequel il évolue... ,», ces joueurs sans aucun rapport contractuel sont reconnus coupables de faute grave.

A cet effet, ils sont également interdits de toute activité relative au football jusqu'au 31 décembre 2019. Toutes les personnes incriminées ont 72 heures pour saisir la Commission de recours aux fins de casser cette décision.

Cote d'Ivoire

Sommet régional de l'Initiative We-Fi

Envisager des mesures concrètes de soutien aux petites et moyennes entreprises dirigées par des femmes en… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Le Patriote. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.