Congo-Kinshasa: La Police MONUSCO a organisé une session de recyclage au profit des formateurs permanents de la PNC

communiqué de presse

Bunia, le 26 mars 2019 - Du 11 au 15 mars 2019, la cellule Formation de la Police Monusco/Secteur de Bunia en Ituri a organisé une session de recyclage au profit de vingt-quatre formateurs permanents de la police nationale Congolaise (PNC), dont deux femmes.

Deux interventions ont ponctué la cérémonie de clôture le 15 mars : d'abord celle de l'adjoint au Chef Secteur en charge de la formation de la Police MONUSCO, Hassan Mohamed Abdourahman ; il a présenté la gratitude de la Composante Police à l'endroit des responsables de la PNC. Il a ensuite exhorté les apprenants formateurs, à plus d'engagement, de détermination dans la poursuite des exigences républicaines de professionnalisme, de restauration de l'autorité de l'Etat et de protection des personnes et de leurs biens.

Puis celle du représentant du commissaire provincial, le commissaire supérieur principal Kangulumba Khay Khay Anaclet qui a salué le partenariat entre la police Monusco et la PNC. Il a demandé aux formateurs permanents de la PNC de s'approprier les connaissances reçues au cours de cette session en vue d'asseoir les bases d'une Police congolaise républicaine et de les consolider.

Cette session de recyclage avait pour objectif d'améliorer les compétences pédagogiques des formateurs permanents afin de contribuer activement au renforcement de capacités professionnelles et opérationnelles de la PNC. Divers modules ont été présentés par les formateurs au cours de cette session.

Parmi ceux-ci : la planification d'une activité de formation, la communication ou encore les méthodes et moyens pédagogiques.

A l'issue de cette formation, une évaluation des apprenants a permis de voir que les cours ont été bien assimilés et que tous les formés sont capables de mener de bout en bout une activité de formation.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Monusco

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.