Cameroun: Affaire Kamto - Manœuvres pour déstabiliser le MRC

Après la présidentielle, les élections municipales, législatives et régionales sont programmées. Déjà le MRC crie à sa déstabilisation par l'embastillement de ses leaders dans un procès dont la procédure est sinueuse.

Qui est leader de l'opposition au Cameroun ?

Le débat est en cours sur la place sur la place publique : qui est le leader de l'opposition au Cameroun ? Et les avis sont partagés entre le MRC de Maurice Kamto qui, selon le Conseil Constitutionnel a fait 14% des suffrages après Paul Biya du RDPC et le SDF de Ni John Fru Ndi, parti le plus représenté à l'assemblée Nationale après le RDPC. Des élections législatives, municipales et régionales sont prévues pour clore définitivement le débat. Les états-majors des partis affutent les stratégies, cependant qu'au MRC, au crie au de déstabilisation.

Le MRC crie au complot.

Le journal Defis Actuels le relaie dans ses colonnes « Maurice Kamto accuse l'Etat de vouloir l'écarter des élections ». De fait pour le président du Mrc, son arrestation avec certains de ses partisans est une manœuvre des pouvoirs publics, qui vise à évincer son parti des prochains scrutins. Ce qui fait dire à Mutations que « le Mrc crie à l'obstruction ». C'est le même son de cloche chez La Nouvelle Expression : « Maurice Kamto et ses alliés crient à l'élimination politique ». Le président du Mrc et les leaders incarcérés dénoncent un complot du régime ayant pour but de les empêcher de prendre part à ce scrutin.Une procédure bâclée, une fausse rencontre avec Paul Biya.

Et puis, il y a cette procédure en cours dans les tribunaux sur l'Affaire Kamto et Cie dont l'un des avocats à fait le point. Me Meli revenu sur la derrière audience qui a eu lieu mardi. Au cours du point de presse, il a formulé des critiques à l'encontre de la procédure en cours. Dont l'objectif principal est de mettre le MRC hors course pour les prochaines élections. Le quotidien parle aussi « des bruits de fausses négociations ». D'aucuns ont fait circuler les informations selon lesquelles le président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun serait en négociation avec Etoudi pour gagner sa liberté. Faux, réagissent les communicateurs du Mrc...

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.