Cameroun: Coopération universitaire - Accord parfait entre Douala et Paris-Saclay

Employabilité et insertion professionnelle au menu du partenariat signé hier dans la capitale économique camerounaise.

Maintenance biomédicale, secteur des énergies, environnement, agriculture, pharmacie, droit de l'innovation, ouverture à de nouveaux métiers, etc. Ce sont autant de champs d'exploration du partenariat liant l'université de Douala (UDo) à l'université Paris-Saclay.

Un partenariat formalisé ce 27 mars 2019 dans la cité économique par un Memorandum of Understanding (MoU, Mémorandum d'entente) entre les institutions camerounaise et française, signé par le Pr François- Xavier Etoa, recteur de l'université de Douala, et Sylvie Retailleau, présidente de l'université Paris-Saclay.

Une coopération universitaire globale dont fait partie la convention spécifique d'application entre l'UDo et l'université de Paris-Sud, entité et membre fondateur de l'UPSaclay. Cette convention spécifique se traduit par un programme d'échange mis en place entre l'IUT de Cachan, Polytech Paris-Sud et la Faculté de Pharmacie, composantes de l'université Paris-Sud, et l'IUT de Douala, la Faculté de Génie industriel (Fgi) et la Faculté de Médecine et des Sciences pharmaceutiques (Fmsp), composantes de l'université de Douala.

Autre convention spécifique faisant partie du MoU, c'est celle entre paris-Sud et l'Institut supérieur de Technologie avancée et de Management (Istama). Cet institut privé d'enseignement supérieur placé sous la tutelle de l'université de Douala va notamment collaborer dans le cadre de la formation des ingénieurs avec Polytech Paris-Sud, dont le directeur, Yves Bernard, faisait partie de la délégation venue en visite de travail au Cameroun pour une semaine. Une délégation qui a commencé son séjour par Yaoundé, où elle a rencontré les ministres des Pme et de l'Emploi.

Deux étapes primordiales pour Sylvie Retailleau, pour qui il n'était pas seulement question de s'intéresser au monde académique, mais également de se pencher sur les besoins de professionnalisation, d'insertion professionnelle et d'employabilité pour les étudiants camerounais. Des problématiques partagées par la France.

D'où l'importance du partenariat entre l'UDo et l'UPSaclay, qui est une communauté d'universités et d'établissements pluridisciplinaires avec la particularité d'être implantée dans le monde industriel. Il est donc question de construire des projets communs, basés sur la mutualisation entre la formation, la recherche et la valorisation de cette recherche, donc le lien avec le tissu industriel et les Pme. Et la délégation française a pu constater la valorisation de la recherche à travers des visites à l'IUT et à Istama

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.