28 Mars 2019

Sénégal: Investissement agricole - Des experts africains échangent à Dakar

Dans l'optique de mettre sur pied une politique efficace, susceptible de créer un environnement attrayant pour l'investissement dans le secteur agricole, une rencontre se tient du 25 au 29 mars dans la capitale sénégalaise.

La réunion a été convoquée par l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), en partenariat avec l'Initiative prospective agricole et rurale. Elle a pour thème « Créer un environnement favorable à l'investissement responsable dans l'agriculture et les systèmes alimentaires ».

L'objectif de la rencontre est de renforcer les capacités des experts du secteur et des responsables politiques pour favoriser une augmentation des investissements agricoles en termes de quantité et de meilleure qualité.

« Moins de 10% des dépenses gouvernementales sont allouées à l'agriculture, ce qui est insuffisant pour la réalisation de ces objectifs, surtout dans les zones rurales. Alors qu'investir dans l'agriculture et le développement rural est essentiel pour la réalisation des deux premiers Objectifs de développement durable concernant l'éradication de la pauvreté et de la faim dans les zone rurales », a souligné la FAO.

Par ailleurs, pour l'agence onusienne, la part de l'agriculture dans les investissements directs étrangers et les crédits a été en dessous de 5% les trois dernières décennies. Il est urgent, a-t-elle indiqué, d'inverser cette tendance afin de réaliser l'agenda 2030, compte tenu surtout du fait que le nombre de personnes souffrant de la faim chronique à l'échelle mondiale ne cesse d'augmenter depuis trois ans.

« C'est pour quoi, pour soutenir les gouvernements dans leurs efforts allant dans ce sens, la FAO a élaboré un programme cadre relatif aux investissements responsables dans le secteur de l'agriculture et des systèmes alimentaires », a-t-elle précisé, en spécifiant que ce programme reconnaît l'importance de la création d'un environnement favorable aux investissements responsables.

Les gouvernants manquent encore de connaissances nécessaires en la matière

En effet, les consultations menées par la FAO auprès des Etats révèlent que les responsables politiques, bien qu'ayant un rôle catalytique dans la facilitation de ce processus, ne disposent parfois pas de connaissances et capacités nécessaires. C'est dans ce cadre que le nouveau programme d'apprentissage vise à renforcer les capacités des responsables politiques pour augmenter les investissements agricoles responsables dans leurs pays, en appliquant des instruments internationaux pertinents dans leurs cadres politique et réglementaire.

« Ce programme d'apprentissage suit une approche innovante qui se fonde sur la stimulation du dialogue et du partage des connaissances et des expériences des pays faisant face à des défis similaires pour identifier des solutions concrètes afin d'augmenter l'investissement responsable dans l'agriculture dans nos pays », a conclu le directeur exécutif de l'Initiative prospective agricole et rurale, Cheikh Oumar Ba.

Sénégal

Le rêve brisé de Mané

En haranguant le public sénégalais pendant l'échauffement, Sadio Mané avait clairement… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.