Sénégal: Un cadre de concertation pour améliorer les relations entre prestataires et bénéficiaires

Dakar — Le cadre de concertation mis en place par les institutions de prévoyance maladie (IPM) et les prestataires de soins va permettre d'atteindre des objectifs d'efficacité et d'efficience, a soutenu, jeudi, Marie Rosalie Ngom, directrice de l'Institution de coordination de l'assurance maladie obligatoire du Sénégal (Icamo).

"Nous avons estimé que le cœur du système de l'assurance maladie obligatoire est la relation triangulaire entre les IPM qui se chargent de la demande de soins, les prestataires de soins et les travailleurs, les ayants droit qui sont les bénéficiaires des soins", a t-elle déclaré.

Mme Ngom qui s'exprimait à l'ouverture de l'atelier de validation des résultats des concertations par le comité de pilotage a expliqué que "ce cadre de concertations va améliorer et réguler cette relation qui reviendrait à notre sens à atteindre ces objectifs d'efficacité et d'efficience du système".

"C'est pourquoi, a t-elle ajouté, nous avons commencé par mettre en place un cadre de concertation au début de l'année 2018 entre Ipm et prestataires. Ce cadre devrait nous permettre d'améliorer les relations et de corriger les dysfonctionnements qui existent dans la relation Ipm et prestataire de soins".

Six commissions thématiques sur médecine, pharmacie, hôpitaux, cliniques,biologie et imagerie médicale et chirurgie dentaire ont été chargées de faire le diagnostic entre IPM et prestataires de services pour identifier les forces et les faiblesses.

"Les commissions étaient chargées de discuter et de trouver des consensus pour corriger les dysfonctionnements.

A l'issue, des travaux de ces 6 commissions, nous nous sommes rendus comptes que des consensus ont été obtenus sur beaucoup de points notamment la suppression de la caution qui est demandée aux Ipm", a expliqué Mme Ngom.

D'autres consensus ont été trouvés "sur l'encadrement de la contractualisation entre IPM et prestataires, la suppression de la caution demandée aux Ipm, la continuité du service, la négociation des tarifs préférentiels applicables aux Ipm, la détermination et l'encadrement des délais de transmission et de règlement des factures, les modalités de la suspension des prestations, le contrôle médical et le contentieux".

La finalité de ce cadre de concertation, "c'est effectivement de garantir la permanence des soins aux travailleurs et l'Icamo veille à cela", a souligné Marie Rosalie Ngom.

La rencontre a réuni les prestataires de soins, les dirigeants d'institutions de prévoyance maladie, les ministères du Travail et de la Santé.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.