29 Mars 2019

Ile Maurice: À la poste, trois colis contenant un total de 60,3 g d'ecstasy saisis

Ils ont été envoyés depuis les Pays-Bas et le Royaume-Uni. Trois colis ont été saisis à la Poste centrale hier, jeudi 28 mars. Ceux-ci contenaient un total de 60,3 grammes d'ecstasy.

C'est à 10 heures que le premier colis, en provenance des Pays-Bas, a été ouvert. Celui-ci était adressé à un habitant de Péreybère. Il avait été notifié à deux reprises de récupérer son colis, en vain. En ouvrant le «parcel», la brigade antidrogue (ADSU) du port a découvert 70 comprimés de couleur verte, soupçonnés d'être de l'ecstasy, ainsi qu'une certaine quantité de morceaux des dits comprimés, d'un poids total d'environ 27,7 grammes.

Une heure après, un deuxième colis d'ecstasy, en provenance du Royame-Uni cette fois, a été ouvert. Celui-ci était adressé à un habitant de Tamarin, Rivière-Noire. Lui non plus ne s'est pas pointé à la Poste centrale pour récupérer ce qui lui avait été envoyé. Devant cette situation suspecte, l'ADSU du port a procédé à l'ouverture du colis. Celui-ci contenait des cristaux d'ecstasy, pesant environ 5,6 grammes.

À 11 h 05, c'est un troisième colis d'ecstasy, envoyé des Pays-Bas, l'année dernière, à un habitant de Camp-de-Masque, à Flacq, qui a été ouvert. Les limiers de la brigade antidrogue du port y ont retrouvé un sachet en plastique renfermant un morceau de cristal de couleur marron clair pesant 27 grammes.

Dans ces trois cas, l'ADSU a ouvert une enquête.

Par ailleurs, 27,7 grammes de résine de cannabis ont été saisis hier à la Poste centrale. Cette drogue dite dangereuse avait été envoyée du Royaume-Uni à un habitant de Candos, à Quatre-Bornes. Le destinataire du colis ne l'avait pas récupéré à la Poste central malgré avoir été notifié à deux reprises. La brigade antidrogue du port mène l'enquête.

Ile Maurice

Condamné à des travaux d'intérêt général - Il se présente en cour saoul...

Il avait eu l'occasion de se racheter, de payer sa dette envers la société, en effectuant des travaux… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.