Tunisie: Livres et libertés

29 Mars 2019

Dans ce cadre, toutes les réflexions et tous les débats émaneront à partir d'œuvres littéraires en présence de leurs auteurs, de professeurs agrégés, spécialistes, chercheurs, femmes et hommes de lettres tunisiens et étrangers. Les essais et les recherches académiques seront au goût du jour : avenir de la production littéraire, parité homme/femme, réflexions postrévolutionnaires contemporaines.

Opter pour une thématique précise, sujette aux débats, s'inscrit dans la continuité d'une tradition appliquée déjà depuis 3 ans : des thèmes comme « La Transition démocratique en Tunisie » (2017), ou encore « Nissa Biladi, Nissa wa Nisf - Les femmes de mon pays, des femmes et bien plus encore » (2018) ont été décortiqués. Comme à l'accoutumée, des cercles de discussions et des débats pluriels seront ouverts au public présent. Cette année, l'échange s'annonce transgressif et dépassera les idéologies régnantes et les orientations politiques. La Tunisie moderniste, et sa nouvelle Constitution démocratique seront à l'ordre du jour.

Un programme consistant

Les activités de la foire se dérouleront dans trois espaces, trois grandes salles : la salle « Tahar Haddad », « La salle Zoubeida Bchir » et au Hall 1, au forum du ministère des Affaires culturelles. Adnen Hellali sera présent à la salle « Tahar Haddad » : ce poète et artiste a fait ses preuves au Mont Semmama afin de décentraliser diverses activités culturelles en Tunisie, à commencer par cette destination. Il dirigera « Littérature et chants des bergers » initiant ainsi des bergers venus sur place à l'art et à l'activisme civique. Des hommages seront également rendus à des personnalités comme le journaliste littéraire Ahmed Hadhek el Orf à l'occasion de la publication de ses œuvres complètes : cinq livres de plus de 1.600 pages de critique théâtrale, cinématographique et littéraire seront disponibles. Par ailleurs, une bonne partie de la programmation sera consacrée aux enfants et aux adolescents : 260 activités sont attendues dirigées par Mme Wafa Thabet Mezghanni. 16 pays participeront à ces activités dont la Bologne, invité d'honneur du programme pour enfants. Des figures des domaines littéraire, artistique, culturel, sportif et même diplomatique partageront des moments de lecture avec les enfants et les jeunes présents dans une rubrique du même nom « Lecture avec une célébrité ». Des noms comme le journaliste Hamza Balloumi, le chanteur et compositeur Lotfi Bouchnak, la championne paralympique Raouaa Tlili, ou encore l'ambassadrice du Canada Carole Macqueen sont attendus.

La foire rime avec prix littéraires

Une short-list de la Filt est présidée par Hichem Rifi : prix « Béchir-Khraïef » pour le roman. En lice, Slah Bergaoui et son livre « Kazma » (Meskiliani éditions), Tarek Chibani « Lella Sayyda » (Zeïneb éditions) et Chafik Targui « Barbara » (Meskiliani éditions). La nouvelle aura également son prix : « Ali Douagi », « Taqarir Tounissiya Mouharrba » (Rapports tunisiens préservés) publié chez (Tunis : waraqa éditions) « Assaa al Akhira » (la dernière heure), (Tunis : Mayara édition) de Sofiane Rejeb ainsi que la nouvelliste Raoudha Selmi « Samira we Akhawatouha » -- Samira et ses sœurs (Tunis : Zeïneb éditions).

La traduction vers l'arabe a aussi son prix Sadok-Mazigh : sont retenus les écrivains Hedi Jetaloui, « Al-naqd al- adabi », une traduction du livre littéraire «Critique littéraire» de Fabrice Thumerel, publié chez Tanouir éditions ainsi que Walid Ahmed Ferchichi et son livre traduit de l'arabe au français «L'homme qui voyait à travers les visages», paru chez Meskiliani éditions. Le prix Tahar Haddad des études en littératures et sciences humaines sera consacré à l'un des auteurs cités, à savoir Mohamed Haddad, Lotfi Aïssa et Samia Kassab. Le prix Fatma-Haddad consacré aux études philosophiques ne sera pas attribué cette année faute d'ouvrages qui n'appartiennent pas à un champ philosophique. 319 participants meubleront les artères du palais des expositions du Kram : 116 Tunisiens et 121 étrangers sont issus de 23 pays différents y prendront part. La société civile, ses institutions, organisations et associations seront sur place. Le point fort de cette 35e édition est la manifestation « L'avenue Lit », toujours qui se déroulera avec ses prix, ses jeux et ses spectacles pour la 3e année consécutive à l'avenue Habib Bourguiba sous la houlette d'Abdelkarim Louati.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Tunisie

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.