Congo-Kinshasa: La Police de la MONUSCO sensibilise les acteurs judicaires et de police sur la protection de l'enfant

communiqué de presse

Lubumbashi, le 27 mars 2019 - Dans le cadre de la protection des civils en son volet protection des couches vulnérables, la Police des Nations Unies a organisé un séminaire sur la protection des enfants à Lubumbashi.

Cette activité a réuni une centaine de personnes dont le président du tribunal pour enfant, des officiers de Police Judiciaire du Haut Katanga.

Ce séminaire sous le thème : « enfant en situation difficile », avait pour objectif la sensibilisation des partenaires tels que les chefs de quartiers, de blocs administratifs, chefs religieux, éducateurs spécialisés etc., sur la prévention et la prise en charge des cas de maltraitance des enfants, et aussi permettre aux officiers de Police judiciaire de mieux s'imprégner des règles de procédures et d'enquête sur les cas de maltraitance des enfants.

La séance visait aussi à outiller les enquêteurs de la Police Nationale Congolaise, PNC pour qu'ils s'investissent davantage dans la lutte contre ce fléau et en rapport avec la justice, les Médecins et les centres spécialisés. Ceci permettra de sanctionner tous les auteurs de maltraitance d'enfants, et la prise en charge de ces derniers dans le souci de leur réinsertion sociale.

Dans son mot d'ouverture lu par son représentant, le chef bureau de la MONUSCO Lubumbashi a salué la tenue de ce séminaire. Il a indiqué que le traitement des enfants en général et celui des enfants en situation difficile en particulier, doit obéir à des dispositions particulières.

Il a fait le constat selon lequel la plupart des OPJ ignorent ces lois, ou tout au moins n'en font pas une application adéquate bien que l'arsenal juridique interne prévoit une disposition particulière et spéciale.

C'est pour corriger cette faiblesse que la Police des Nations Unies a jugé bon, d'organiser cette journée de réflexion pour sensibiliser toutes les parties prenantes pour une meilleure prévention et une lutte plus efficiente contre cette forme de stigmatisation et d'exclusion sociale injustifiées de cette couche de la population., a-t-il précisé dans son mot de circonstance.

Dans la suite du chef de Bureau, le représentant de la Section droits de l'homme de la MONUSCO a exposé sur les standards internationaux de Droits de l'homme relatifs à la protection de l'enfance, axant la présentation sur les obligations des Etats vis-à-vis de la convention internationale de droits de l'enfant en termes de non-discrimination et de prévention contre la stigmatisation, se référant aux rôles des fonctionnaires d'application des lois et de la justice.

Le chef de bureau de la MONUSCO a réitéré la gratitude de la MONUSCO aux autorités urbaines ainsi qu'à la PNC, pour tous les efforts sans cesse déployés pour le maintien de la stabilité de la paix et de la sécurité dans la province.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Monusco

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.