Cote d'Ivoire: Assemblée nationale - Le PDCI participera aux travaux de la session parlementaire

Dans une déclaration qu'ils ont lue hier, à la maison du parti, les députés du groupe parlementaire du Pdci ont déclaré qu'ils prendront part aux travaux de la session ordinaire de l'Assemblée nationale qui s'ouvre lundi, en présence du Chef de l'Etat Alassane Ouattara.

Pour autant, les élus du vieux parti de démordent pas de l'élection du nouveau président de l'hémicycle, le 7 mars dernier. Ils maintiennent leur double recours devant le Conseil Constitutionnel et la chambre administrative de la cour suprême.

« (Le Pdci) réitère sa protestation contre la violation des règles de fonctionnement du bureau de l'Assemblée nationale et poursuit, à cet effet, la saisine du Conseil Constitutionnel et de la chambre administrative de la Cour suprême. (Il) Annonce qu'il prendra une part effective aux travaux de l'Assemblée nationale pour continuer à traduire au sein de cette haute institution, les aspirations légitimes du peuple de Côte d'Ivoire, conformément au pouvoir constitutionnel reconnu aux députés », a déclaré le député Olivier Akoto, porte-parole du groupe parlementaire.

Mercredi, les députés avaient eu une prière réunion au siège de leur parti. Mais ils n'avaient pas pu trancher la question de leur participation à l'ouverture de la session parlementaire. Les débats ont donc continué hier et ont abouti à une position mi-figue mi-raisin, qui annonce leur présence aux travaux sans lâcher prise sur leurs griefs.

Le 7 mars dernier, trois groupes parlementaires, dont le Pdci, avaient en effet, boycotté l'élection d'Amadou Soumahoro à la tête de l'Institution. Leur position d'utiliser le bulletin unique n'ayant pas été retenue ni par le bureau de l'Assemblée nationale, ni par le doyen d'âge de l'Assemblée nationale Mamadou Diawara, ils avaient choisi la chaise vide.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.