Sénégal: Prise en charge de soins des travailleurs - Icamo stabilise le secteur

«Les institutions de prévoyance maladies (Ipm) ont une durée de 60 jours pour faire le règlement de la facture, parallèlement le prestataire de santé à 30 jours pour envoyer et transmettre la facture à l'Imp». Une information donnée par la directrice du cadre de concertation entre les Imp et les prestataires de service de santé, hier, jeudi 28 mars au cours d'un atelier de validation des résultats des concertations par le comité de pilotage à Dakar.

Les contentieux entre les prestataires de service de santé et les institutions de prévoyance maladie «Imp» sont en passe de devenir un mauvais souvenir pour le travailleur qui pourra être soigné en toute assurance. Selon la directrice du cadre de concertation, entre les Imp et les prestataires de service de santé (Icamo), la tendance qui s'est dégagée le plus, après une concertation entre les demandeurs de soins que sont les Ipm, les bénéficiaires des soins notamment les travailleurs et les prestataires de soins, est que désormais, «les institutions de prévoyance maladies (Ipm) ont une durée de 60 jours pour faire le règlement de la facture, parallèlement le prestataire de santé à 30 jours pour envoyer et transmettre la facture à l'Imp».

Pour Marie Rosalie Ngom Coly, dans l'atteinte de ce résultat, six commissions thématiques avaient été mises en place dont la médecine, pharmacie, hôpitaux, cliniques, biologie et imagerie médicale et chirurgie dentaire.

«Nous avons estimé que la relation triangulaire entre ces parties qui gravitent dans l'offre et la demande de soin, constitue le cœur du dispositif ou du système de l'assurance maladie obligatoire», a-t-elle fait savoir. La directrice de l'Icamo a aussi renseigné que la caution demandée aux Imp a été levée.

«Il y avait des prestataires de soins qui demandaient une caution aux Imp pour l'adhésion de ces malades. Ce n'est plus à l'ordre du jour car, les délais de remboursement ont été fixés et l'Icamo est là pour veiller au bon fonctionnement des acquis car, la finalité est de garantir la permanence des soins de santé aux travailleurs», note Mme Coly.

Pour l'Agis, (l'association des gérants d'Ipm), cette initiative est à saluer car l'Icamo a réussi à mettre en place ce cadre de concertation qui concrétise une des fortes recommandations des assises de la santé en y mettant du contenu. Ainsi, avec cette nouvelle dynamique, les Imp restent convaincues selon l'Agis pour le respect des délais de crédits.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.