Burundi: La VOA et la BBC de nouveau sanctionnées

Au Burundi, le Conseil national de la communication (CNC) a prolongé vendredi les sanctions qui touchent la BBC et la VOA (Voice of America) depuis mai 2018. Deux radios qui diffusaient des programmes en kirundi, la langue plus parlée au Burundi. La chaîne américaine est suspendue «jusqu'à nouvel ordre». Pour la BBC, la sanction est plus lourde : elle voit son autorisation d'exploitation retirée.

La BBC est accusée de ne pas avoir respecté sa précédente suspension avec la diffusion d'un documentaire qualifié par les autorités burundaises de «calomnieux» et d'«accablant» pour le pays.

En ce qui concerne Voice of America, le Conseil National de la Communication lui reproche d'avoir maintenu au sein de sa rédaction un homme, Patrick Nduwimana, visé par un mandat d'arrêt international émis par le Burundi pour des violences intervenues avant le putsch manqué de mai 2015.

Nestor Bankumukunzi, le président du CNC, a également lancé un avertissement à tous les journalistes du pays. « J'interdis formellement à tout journaliste burundais ou à tout journaliste étranger se trouvant sur le territoire national du Burundi de fournir directement ou indirectement des informations pouvant être diffusées par la radio BBC ou par la VOA, jusqu'à la levée de cette décision. »

Arnaud Froger, responsable du bureau Afrique de Reporter Sans Frontières, dénonce des sanctions arbitraires et une attaque de plus contre les journalistes indépendants au Burundi. « Ce sont des journalistes qui travaillent dans la clandestinité, qui communiquent avec leurs sources de manière extrêmement sécurisée. La suspension et le retrait d'exploitation pour ces deux grandes radios internationales vont amplifier cette dynamique, et contribuer à ce que les journalistes burundais n'osent plus s'exprimer et faire leur travail correctement ».

A cause de ces sanctions, une vingtaine de journalistes ne pourront plus travailler. Ils font partie des derniers professionnels indépendants du Burundi.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.