30 Mars 2019

Cameroun: Tensions au sein du Rdpc - Le sénateur Sylvestre Ngouchinghé adresse une mise au point à Jean Nkueté

Le patron de la société Congelcam Sa s'estime victime de médisance et de calomnie. Il cite comme preuve de loyauté envers le parti au pouvoir et président Biya, les multiples réalisations opérées par lui en faveur du soutien à l'éducation des jeunes et à la santé des populations.

« Que dois-je encore faire pour mériter la confiance de mes camarades ? » Cette question flotte dans la tête du sénateur Sylvestre Ngouchinghé depuis quelques semaines. Et ce samedi 30 mars 2019, il l'a tenu à exprimer son indignation au cours d'une séance de travail présidée à la « Maison du parti » de Bafoussam par Jean Nkueté, secrétaire général du comité central du Rassemblement démocratique du peuple camerounais(Rdpc).

Indignation du Pdg de Congelcam Sa

Le membre du sénat et président directeur général de la société Congelcam Sa dénonce le Pr Crispin Pettang, chargé de mission auprès de la délégation permanente régionale du comité central du Rdpc à l'Ouest. Le sénateur croit que ses malheurs sont partis du fait que l'universitaire a déclaré, au niveau du comité central du Rdpc, détenir une liste des personnalités du Rdpc ayant financé la campagne de l'opposition lors de l'élection présidentielle du 07 octobre dernier. Malgré le fait que les noms des membres de cette liste n'aient jamais été rendus publics, le sénateur et chef de la délégation permanente départementale du comité central du Rdpc dans la Mifi, s'estime victime d'une cabale organisée pour le déstabiliser politiquement, voire économiquement. « Partout où je passe, l'on me pointe du doigt », s'indigne-t-il.

Réaffirmant publiquement sa loyauté aux institutions de la République et à celui qui les incarne, Son Excellence Monsieur Paul Biya, le sénateur de la région de l'Ouest énumère une liste des actions initiées et réalisées par ses soins pour contribuer à la valorisation et à la consolidation dans le département de la Mifi , et même au-delà, de la politique des grandes réalisations du promoteur du Renouveau.

La réfection de la Maison du parti Rdpc de Bafoussam

La réfection de la « Maison du parti » Rdpc de Bafoussam, la construction et l'équipement d'un pavillon pour des consultations externes et les urgences à l'hôpital régional de Bafoussam, la construction et la rétrocession à l'Etat d'environ 150 salles de classe, l'octroi des bourses scolaires à plusieurs jeunes élevés et étudiants, les contribution significatives pour l'assistance aux victimes de la crise anglophone et pour le financement de la campagne électorale du Rdpc sont brandis par le sénateur Sylvestre Ngouchinghé comme des faits d'arme posés en faveur du Rdpc et en prélude à la campagne électorale de la présidentielle du 07 octobre dernier dans la Mifi.

En cœur avec Sylvestre Ngouchinghé, les militants et cadres du Rdpc présents dans la salle de la maison du parti de Bafoussam au moment de cette intervention ont applaudi fortement. Une manière pour eux de valider la démarche du sénateur Sylvestre Ngouchinghé. Prenant le micro après cette déclaration, notamment en sa qualité de modérateur de cette séance de travail, le Pr Crispin Pettang a prié la presse de sortir. Mais des sources dignes de foi font savoir que pour calmer les hostilités, Jean Nkueté a demandé au sénateur Sylvestre Ngouchinghé de faire table rase des problèmes et de ne pas se fier aux calomnies et médisances. Car ce sont des « ingrédients » du jeu politique. Le patron administratif du Rdpc s'est plaint d'avoir été lui-même calomnié d'avoir financé la candidature de Cabral Libii.

Pour résoudre les conflits internes qui fragilisent le Rdpc dans le département de la Mifi, le gouverneur de la région de l'Ouest, Awa Fonka Augustine, a recommandé ma tenue d'une réunion de réconciliation avec entre les présences de Joseph Confiance Fongang, membre du comité central du Rdpc et ancien député et du Pr Pascal Nguihé Kanté, ministre, secrétaire général adjoint des services du Premier ministre. Mais pour cette opération marche, il faudrait, selon, certains que le gouverne soit idem de tout soupçon de partialité. Ce qui n'est pas le cas, car Jules Hilaire Focka Focka, maire de la commune de Bafoussam Ier, a une fois de plus pris la parole pour désapprouver le patron de la région de l'Ouest au sujet de la crise qui l'oppose au délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Bafoussam et la relative au projet de construction du futur hôtel de ville de Bafoussam Ier.

Cameroun

Fourniture d'eau et d'électricité à l'Ouest - Les projets du gouvernement se poursuivent

Devant les députés vendredi dernier lors d'une séance plénière de questions orales,… Plus »

Copyright © 2019 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.