30 Mars 2019

Sénégal: Association de jamra dans l'écriture de scenarii de «Maitresse d'un homme marié» - Les acteurs culturels divisés

La décision d'intégrer l'Ong Jamra dans la rédaction de scénarii de la série « Maitresse d'un homme marié» ne fait pas l'unanimité chez les acteurs culturels. Si pour l'artiste-comédien Ibrahima Mbaye «Sopé» et le conseiller aux Affaires culturelles, Thierno Diagne Ba, une telle chose est loin d'être opportune, le président de l'Arcots Pape Faye trouve la décision normale.

Après la polémique et la plainte déposée au niveau du Conseil national de régulation de l'audiovisuel (Cnra) contre la série «Maitresse d'un homme marié», l'Ong Jamra est finalement arrivée à un terrain d'entente avec Marodi Tv. La maison en charge de production de la série a, en effet, décidé d'associer l'Ong islamique dans l'écriture de scénarii. Toutefois, les artistes-comédiens ne semblent pas partager une telle décision.

Pour quelqu'un comme Pape Faye, président de l'Association des artistes-comédiens du théâtre sénégalais (Arcots), il n'y a rien de mal dans la décision d'intégrer l'Ong dans la rédaction des scénarios pour la série. «Je pense que s'ils (les producteurs et l'Ong) arrivent à trouver un terrain d'entente pour pouvoir corriger des impairs (sic), c'est une très bonne chose», a fait savoir le membre du Cnra. Et c'est parce que, selon lui, les producteurs veulent tout simplement éviter «d'éventuels dérapages (re-sic)» surtout que Jamra étant une «plateforme de défense des valeurs de l'Islam». «Maitresse d'un homme marié» en est à son 17ème épisode.

Ce qui fait dire à Pape Faye, «ce qui est passé est derrière nous maintenant, ce qu'il faut voir, c'est un peu pour les prochains épisodes pour ne pas que ça heurte les consciences». Mais, selon lui, il est hors de question d'arrêter la série. Le président de l'Arcots qui a participé à certains téléfilms, reconnait d'ailleurs qu'il y'a des séries qui favorisent parfois les contre-valeurs. «Il y'a des séries qui dérapent du point de vue de l'éducation des enfants, des mœurs. Il faudrait qu'il ait une concession et laquelle concession consistera à, soit sur l'horaire ou éventuellement sur le langage et le comportement des acteurs», argue Pape Faye.

Contrairement à ce dernier, l'artiste-comédien et également membre du Cnra, Ibrahima Mbaye Sopé ne va pas dans ce sens. «Je ne pense pas que ça soit une bonne chose d'associer Jamra dans l'écriture de scénarii parce que dans l'avenir, il ne pourra pas dans tout ce que le scénariste va écrire associer Jamra», a déclaré Ibrahima Mbaye Sopé. Mieux, dit-il, «s'il associe Jamra une fois, il faut qu'il songe à l'associer durant tout le reste de sa vie».

«JAMRA N'EST PAS SPECIALISTE DE SCENARII»

Pour sa part, le conseiller aux affaires culturelles, Thierno Diagne Ba semble être du même avis qu'Ibrahima Mbaye Sopé. «Je ne pense pas que Jamra puisse être spécialiste de scénarii d'un film. Quand tu vois comment son leader réagit dans les médias, ça montre qu'il ne maitrise pas les tenants et les aboutissants d'un scénario ou bien il ne connait même pas le cinéma», a déclaré le gestionnaire des industries culturelles.

Pour lui, l'Ong Jamra ne pourra pas apporter grand-chose dans le scénario. Allant plus loin, Thierno Diagne Ba précise : «nous ne sommes pas dans un pays islamique, nous sommes dans un pays laïc». Dans la foulée, il rappelle les missions du Cnra. «Il est clairement dit qu'il veille aussi à l'indépendance et à la liberté de l'information et de la communication dans le secteur de l'audiovisuel. Or, une série, c'est une œuvre audiovisuelle, c'est une œuvre de communication. Les scénaristes et les réalisateurs ont cette liberté de faire leur communication d'autant plus que c'est une œuvre artistique», a fait savoir Thierno Diagne Ba.

Pour couper court aux polémiques, il propose la mise en place au Sénégal «d'une sorte de visa de diffusion pour les séries à côté du visa d'exploitation géré par la Direction de la Cinématographie» qui visionnera les films avant la diffusion. Ibrahima Mbaye Sopé pense, quant à lui, qu'il faut juste pour le scénariste «de se dire que Jamra existe, que d'autres associations existent mais tout en sachant que cela ne doit pas freiner ou confiner son inspiration car, il doit écrire en toute liberté». Il faut dire que Jamra était soutenu dans ses dénonciations par le Comité de Défense des Valeurs Morales au Sénégal. Mais quoiqu'il en soit, la série «Maitresse d'un homme marié» reste très appréciée par le public.

Sénégal

Equipe type de Premier League - Avec Sadio Mané, sans Mohamed Salah

Déjà nominé pour le titre de meilleur joueur de Premier League, Sadio Mané se voit… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.