Tunisie: L'huile de figue de Barbarie a le vent en poupe

30 Mars 2019

L'huile commercialisée au premier marché des produits du terroir tunisien qui a été organisé par l'Agence de promotion des investissements agricoles (Apia) en décembre 2017 réapparaît au 36e Salon de la création artisanale qui se déroule jusqu'à demain dimanche 31 mars au Palais des expositions du Kram.

On y relève, d'ailleurs, l'explosion des produits de beauté naturels provenant de plusieurs marques et laboratoires tunisiens. Les savons de La Maison des Senteurs avaient ouvert le bal de cette filière depuis un peu plus d'une dizaine d'années. Voilà qu'aujourd'hui ces articles très recherchés par un public féminin local et étranger se diversifient largement.

Ainsi, les visiteurs découvrent-ils cette fois-ci dans ce Salon une large gamme de produits présentés par une dizaine d'entreprises de la filière figue de Barbarie biologique. L'Association nationale de développement du cactus Anadec, créée en 2018 et qui regroupe vingt-cinq opérateurs tunisiens, expose pour la première fois les produits cosmétiques et parapharmaceutiques certifiés biologiques de ses adhérents dans un stand groupé. Le produit phare est l'huile de pépins de figue de Barbarie bio, un produit dermatologique anti-âge qui est considéré comme le fer de lance de la nouvelle cosmétique tunisienne biologique.

Les produits issus de la filière figue de Barbarie occupent déjà le 5e rang des exportations en bio en Tunisie.

L'époque où les figuiers de Barbarie servaient juste à clôturer les champs en Tunisie est bien révolue !

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Tunisie

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.