Congo-Kinshasa: L'artiste congolais Simaro Lutumba est mort

Lutumba Simaro

L'artiste musicien Simaro, de son vrai Massiya Lutumba Ndomanueno, est mort ce samedi 30 mars à Paris, à l'âge de 81 ans. Un compositeur prolixe, fidèle compagnon de Franco Luambo décédé, lui, en 1989.

Lutumba Ndomanueno a été un grand guitariste, en même temps qu'un compositeur de talent. Au pays, on l'appelait tout simplement « Le Poète ».

Simaro a eu une histoire assez particulière. Nous sommes en 1958, il a vingt ans lorsqu'il rompt avec la firme SEDEC, Société d'entreprise commerciale du Congo belge, pour se lancer dans la musique professionnelle : Micra Jazz, puis Congo Jazz avant d'intégrer l'OK Jazz en 1961. Et il va y rester jusqu'à la mort de Franco en 1989.

Dans ce dernier orchestre, il a apporté sa touche personnelle : « Une technique de guitare inspirée du zebola, de la rumba et de l'afro-cubain ; des chansons poétiques et pleines de spiritualité », précise l'un de ses biographes. Le chanteur et compositeur Lokua Kanza, lui, se souvient du « grand Simaro » et de ses textes de « pure poésie » qui l'ont marqué pendant son enfance. Le guitariste et chanteur Jean Goubald, de son côté en retient « un homme sage, à la manière des sages d'Afrique. Un peu comme le roi Salomon, quelqu'un qui a quelque chose à dire à toutes les générations ».

C'est le seul, ou le premier, qui est venu avec d'autres tournures, d'autres images, ce mec a apporté la lumière dans la façon de voir le texte. Le texte de Simaro c'est d'une profondeur qui est incroyable.

Sa commune de résidence, Lingwala, lui a rendu un hommage de son vivant : le buste de Simaro est placé au carrefour de la place Asanef, juste à côté de la cité de la radio-télévision nationale... Adieu l'artiste !

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.