31 Mars 2019

Sénégal: Un acteur préconise une "approche globale" dans la prise en charge des handicapés

Dakar — Le président de l'Association SOS Handicap, Lamine Dabo, a fait part de la nécessité pour l'Etat du Sénégal de mettre en avant une approche globale dans la prise en charge des personnes en situation de handicap.

Notre revendication la plus importante c'est l'établissement d'un cadre institutionnel permettant de régler nos problèmes suivant une approche globale, a-t-il laissé entendre samedi au cours d'une conférence de presse.

"L'un des freins à l'amélioration de la situation des personnes en situation de handicap est l'approche sectorielle. Il y a certaines mesures que les ministres peuvent facilement régler mais la difficulté c'est purement sectoriel. Il n'existe pas une approche globale", a expliqué Dabo.

"La mise en œuvre d'une approche globale doit passer la création d'une structure exclusivement dédiée à la gestion des problèmes des personnes vivant avec un handicap", a souligné le président de SOS Handicap.

"Le combat socio-économique et culturels des personnes vivant avec un handicap a tourné ces dernières années autour d'un cadre juridique et d'un cadre institutionnel. Le premier est aujourd'hui acquis, mais le second, le plus fondamental peine à se mettre en place", a-t-il rappelé.

"Si vous avez un problème pour l'éducation des enfants vous devez vous rapprocher du ministère de l'Education. Si c'est une question de santé il faut aller au ministère de la Santé parce que nous avons une approche sectorielle", a insisté Lamine Dabo.

Selon lui, la volonté des gouvernants est manifeste bien que le combat social des organisations des personnes en situation de handicap mérite davantage d'égards.

Sénégal

CAN Egypte 2019 - Nigeria-Tunisie ce mercredi pour la troisième place

Les Aigles de Carthage de la Tunisie affrontent les Super Eagles du Nigeria, ce mercredi 17 juillet, à 20 heures,… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.