1 Avril 2019

Sénégal: Kermesse Cathédrale 2019 - Mgr Benjamin Ndiaye innove avec «ville propre, sante pour tous»

La Grande Kermesse de l'Archidiocèse se tient du 3 au 5 avril prochain avec une innovation majeure, à travers un concours ouvert aux jeunes de tous les établissements publics comme privés de Dakar en faveur de la préservation de l'environnement.

C'est ce que le chef de l'Eglise du Sénégal, Monseigneur Benjamin Ndiaye, a annoncé hier, vendredi, lors du lancement des activités dudit événement.

Après soixante six ans d'engagement citoyen dans ce qu'il est convenu d'appeler la Grande Kermesse de l'Archidiocèse, laquelle a fini de faire ses marques en s'inscrivant dans l'agenda culturel dakarois, se moule à présent à la grande préoccupation environnementale comme aime à le dire le Pape François de notre "maison commune" (in Laudato si).

Une innovation de taille pour cette 66ème édition que les organisateurs entendent mettre en avant, à travers «un concours ouvert à tous les établissements scolaires, publics et privés pour primer l'école la plus propre et la plus verte de Dakar», Comme l'a certifié face à la presse hier, vendredi, Monseigneur Benjamin Ndiaye, archevêque de Dakar.

Le chef de l'Eglise catholique du Sénégal de faire valoir que «la préservation de l'environnement nécessite aujourd'hui, au regard de la situation de l'état de nos quartiers et de nos villes, de lutter avec ardeur contre l'insalubrité par tous les moyens».

Et de poursuivre : «C'est pour cette raison que le comité d'organisation de la Grande Kermesse a choisi comme thème de la 66ème édition, "Ville propre, santé pour tous" et comme marraine Mme Soham El Wardini, maire de la ville de Dakar».

Il ajoutera : «A travers ce thème fort symbolique de notre engagement, ainsi que de celui des partenaires de l'événement, c'est un message que nous lançons, une invite à toutes les villes du Sénégal et à tous les citoyens, à lutter activement contre l'insalubrité et pour l'embellissement "vert" de la capitale et par de-là du Sénégal».

Toutefois, a-t-il relevé, «Lutter ne signifie pas seulement s'indigner ou dénoncer mais aussi poser des actes, dans le sens du changement positif».

Quand au choix porté sur les jeunes, Mgr Ndiaye avance: «La Grande Kermesse offre et se veut également une tribune de plaidoyer, de sensibilisation et d'action en vue d'un changement de comportement, citoyen et durable pour in fine relever le défi d'un environnement plus sain et harmonieux, gage d'un cadre de vie favorable au bien-être des populations.

Et dans la stratégie adoptée et développée par le comité d'organisation de la Grande Kermesse et ses partenaires, il s'agit beaucoup de toucher les plus jeunes par l'information, l'éducation et la communication».

A noter que dans le cadre dudit concours, un tour des écoles, plateformes d'échanges entre les élèves et les acteurs de l'environnement ainsi qu'une randonnée pédestre de sensibilisation ayant pour cible spécifique, les élèves, feront partie des activités phares.

Sénégal

La sécurité au cœur de la visite du ministre français de l'Intérieur

Lutte contre le terrorisme et les réseaux de passeurs clandestins, contrôle des frontières...… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.