Rwanda: "Indigo" de Salma Bargach sacré à Kigali

Le film "Indigo" de la réalisatrice marocaine, Selma Bargach, s'est vu décerner, dimanche à Kigali, le Prix du "meilleur long-métrage africain" lors de la cérémonie de clôture de la 5è édition du Festival Mashariki du film africain (MAAFF 2019).

"Indigo", deuxième long-métrage de Salma Bargach après "la 5ème corde", a été en lice pour le Grand prix de cette édition avec 13 long-métrages représentant 13 pays africains. Le film avait déjà raflé le Prix de la critique africaine, Paulin Soumanon Vieyra, lors de la 26è édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) ainsi que le Prix du meilleur rôle féminin à la 21è édition du Festival du cinéma africain de Khouribga.

"Indigo" relate l'histoire de Nora, une fillette de 13 ans qui se sent abandonnée. Après un choc émotionnel, elle se réfugie dans le monde de la voyance pour échapper à la brutalité de son frère Mehdi. Elle découvre ensuite un cadeau qui pèsera sur elle comme une malédiction et provoquera des malentendus autour d'elle. Ce film de 1h30 réunit une panoplie d'acteurs marocains, dont Rim Kettani, Khouloud, Marwa Khalil, Mohamed Wahib Abkari, Aicha Mahmah et Rachida Saad. Recevant le Prix du MAAFF 2019, Salma Bargach s'est dite extrêmement fière d'être primée dans ce festival africain et honorée de représenter le Maroc à ce rendez-vous du 7è art continental, dédiant ce prix à tous les membres de l'équipe de tournage de "Indigo".

Le Festival Mashariki du film africain, organisé du 24 au 31 mars à Kigali, est un événement culturel africain qui se tient chaque année au Rwanda avec la participation de cinéastes et d'acteurs en provenance des quatre coins de l'Afrique. Cette édition a été marquée par la participation d'une quarantaine de pays africains et la projection de 73 films en compétition officielle, toutes catégories confondues.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.