Cameroun: Saison apicole - Pour une meilleure qualité du miel camerounais

Le miel camerounais est consommé dans plusieurs pays africains comme le Nigeria ou encore la Côte d'Ivoire. On le retrouve également dans des pays européens et même aux Etats-Unis et au Canada. Durant la seule année 2015, le Cameroun a produit 3341 tonnes de miel et le tiers a été exporté.

Bien que le miel et même la cire camerounaise soient convoités par des entreprises étrangères, ces derniers ne répondent pas toujours aux normes internationales. En effet, la plupart des apiculteurs travaillent de manière artisanale. Ils utilisent encore de la fumée pour la récolte du miel, ce qui donne à ce nectar une couleur foncée et un goût de fumée.

En outre, les moustiquaires imprégnées sont utilisées pour filtrer le miel, exposant ainsi les consommateurs à diverses intoxications et maladies. Pour ce qui est de la cire, les producteurs ont tendance à mélanger la cire jaune et la cire noire, rendant ainsi leur utilisation difficile, voire impossible. Et pourtant, la filière miel est très rentable. Il suffit pourtant d'un minimum d'investissement pour accroître le bénéfice. Rendre le miel et la cire camerounaise plus compétitifs sur le marché international est le principal objectif de la campagne apicole Guiding Hope.

Une cérémonie tenue à la Maison de l'élevage et du développement à Ngaoundéré sous le thème « apiculteur engagé et responsable, pour des produits de qualité : une opportunité socio-économique en phase avec la préservation de l'environnement et du développement durable » en présence d'Alice Noubissi, représentante du ministre de l'Elevage, des Pêches et des Industries animales.

Au cours des deux jours d'échanges, il était question pour les apiculteurs et les acheteurs de se rencontrer. Cette rencontre avait pour objectifs de sensibiliser les apiculteurs sur les dangers de l'utilisation des moustiquaires lors de la filtration du miel et de la cire, de former les apiculteurs à l'extraction de la cire à l'eau chaude, pour obtenir la cire jaune et de leur présenter les différents métiers liés à leur activité. Et pour joindre la théorie à la pratique, des filtres et des ruches ont été remis aux apiculteurs.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.