Ile Maurice: 51e anniversaire de l'indépendance de Maurice - Liens unissant Maurice et la France très forts, souligne l'Ambassadeur mauricien en France

communiqué de presse

La France a largement contribué au patrimoine matériel aussi bien qu'immatériel de Maurice. La France, c'est la terre d'accueil où vivent aussi des milliers de Mauriciens, la diaspora mauricienne qui a toujours su montrer sa reconnaissance pour cette hospitalité, et en retour Maurice est aussi terre d'accueil des Français, le nombre d'expatriés français à Maurice ne cesse de s'accroître, on peut en compter maintenant plus de vingt milles.

C'est en ces termes que l'Ambassadeur de Maurice en France, M. Vijayen Valaydon, a qualifié les liens extraordinaires qui unissent Maurice et la France, lors d'un discours prononcé le 28 mars 2019 à Paris dans le cadre de la célébration du 51e anniversaire de l'indépendance de Maurice. L'épouse du Premier ministre de la République de Maurice, Mme Kobita Jugnauth, des ambassadeurs, et des parlementaires, étaient également présents.

Il a décrit Maurice comme une jeune nation mais riche en expérience. En effet, ayant été une colonie française pendant un siècle et colonie anglaise pendant un siècle et demi, et avant d'être indépendante en 1968, Maurice a connu la migration, l'esclavage et l'engagisme, a-t-il avancé. M. Valaydon a souligné que le pays est un carrefour des civilisations, notamment européennes, africaines et asiatiques, tout en ajoutant que Maurice a été l'héritière de grandes cultures : française, malgache, mozambicaine, sénégalaise, anglaise, indienne et chinoise. Cela a permis au peuple de vivre ensemble dans une tolérance mutuelle depuis maintenant trois siècles, a-t-il ajouté.

Cheminement de Maurice depuis son indépendance

Brossant un tableau sur le cheminement de Maurice depuis son indépendance, l'Ambassadeur mauricien en France a précisé que le parcours du pays, l'étoile et la clef de l'Océan Indien, et passerelle entre l'Afrique et l'Asie, a été rapide et mouvementé. 'Certains nous avaient prédit un avenir très sombre au moment même de notre accession à l'indépendance mais nous avons pu relever le défi,' avance-t-il.

Parlant du secteur sucrier comme principal pilier de l'économie, il a souligné que Maurice a su diversifier très vite et s'adapter au contexte économique international, en entrant dans le secteur du textile et de l'hôtellerie. Ensuite, se basant sur le savoir-faire et le savoir-être des Mauriciens, l'éducation et la formation ont été mis en avant, ce qui nous a permis d'explorer d'autres secteurs avec succès, notamment, celui de l'immobilier et celui des services, souligne-t-il.

M. Valaydon s'est réjoui que Maurice est 1ere en Afrique depuis plusieurs années, et est aussi classée 20ème mondiale sur 190 pays selon le rapport de la Banque Mondiale 'Doing Business' 2019. Il a aussi avancé que le Produit intérieur brut par habitant depuis l'indépendance jusqu'à maintenant s'est multiplié par 50 en l'espace de cinq décennies, chiffre que le gouvernement compte doubler d'ici une dizaine d'années, précise-t-il.

De plus, l'Ambassadeur mauricien s'est appesanti sur le fait que le pays a su faire preuve de maturité sur les plans social, économique et politique et jouit d'une démocratie saine même s'il est une jeune nation.

Liens entre Maurice et la France

Lors de son allocution, M. Valaydon s'est également attardé sur les relations entre Maurice et la France. Premiers bâtisseurs de l'île, à l'époque où l'île s'appelait l'Isle de France, les Français ont façonné, entre autres, les villages de Grand Port et de Mahébourg, la ville de Curepipe et la capitale Port Louis dont Mahé de la Bourdonnais était le véritable architecte, avance-t-il.

Par ailleurs, il a souligné que la réciprocité étant le socle de la diplomatie, cette réciprocité entre la France et Maurice ne fait que se consolider. Il a rappelé que la France est le premier partenaire économique de Maurice.

« Toujours à nos côtés pour nous épauler économiquement, elle était aussi là au moment crucial, c'est-à-dire juste après notre indépendance pour nous prêter mains fortes, toujours à nos côtés pour nous aider à réaliser notre premier miracle économique en nous tendant une main fraternelle au début des années 80 », dit-il.

Il a ensuite rappelé que lors de l'année écoulée, les liens qui existaient déjà entre les deux Etats ont été raffermis. En effet, le secrétaire d'Etat auprès du Ministre de l'Europe et des Affaires Etrangères, M. Jean-Baptiste Lemoyne, a été accueilli à Maurice à l'occasion de la célébration du 50ème anniversaire de l'indépendance de Maurice. Etaient également en visite à Maurice, la délégation du Groupe d'Amitié France-Maurice en octobre 2018, et la visite du Président délégué du Groupe France - Madagascar et pays de l'Océan Indien, le Sénateur Michel Laugier.

De plus, plusieurs hautes personnalités mauriciennes ont fait le déplacement en France ces derniers mois, notamment Son Eminence le Cardinal Maurice Piat en novembre dernier, et le Premier Ministre, M. Pravind Jugnauth, qui était en visite officielle en France en septembre dernier.

Activités pour la diaspora mauricienne en France

M. Valaydon s'est réjoui que l'année dernière a été une année très riche en termes d'activités pour la diaspora mauricienne en France. Plusieurs activités ont été organisées notamment :

- Mise sur pied d'une association d'étudiants mauriciens en France (Antred).

- Exposition de peinture des artistes-peintres mauriciens grâce à l'initiative de l'Amicale France-Maurice en avril dernier

- Une pièce de théâtre mauricienne au théâtre des Mathurins à Paris en avril dernier

- Lancement d'un ouvrage 'Les Français aux Indes' dont l'auteur, M. Denis Piat, est aussi vice-président de l'Amicale France-Maurice

- Lancement d'un ouvrage sur l'île Rodrigues à Rouen, 'Lumière et chuchotements à l'Île Rodrigues' dont l'auteure est une Française d'origine mauricienne, Mme Marie-Louise Antoinette Sauvage.

- Cérémonie de jumelage à Paris entre la Chinatown de Port Louis et la Chinatown de Paris 13ème en février dernier.

- Différentes activités promotionnelles initiées par l'Economic Development Board, le Conseil pour le Développement Economique et la Mauritius Tourism Promotion Authority.

L'Ambassadeur mauricien en France a rappelé que l'un des faits les plus marquants pour Maurice cette année-ci reste l'avis consultatif de la Cour International de Justice de la Haye qui a donné gain de cause à Maurice suite à son long combat concernant le processus de décolonisation des Îles Chagos. Cette victoire, a-t-il souligné est non seulement celle du peuple Chagossien et des Mauriciens mais également pour toute l'Afrique, ce grâce à la ténacité de notre Ministre Mentor et à la détermination de notre Premier Ministre.

Il a exprimé sa satisfaction que l'année 2019 verra la concrétisation de plusieurs projets majeurs dont le Métro Express qui est en phase d'aboutissement. Selon lui, après 51 ans d'indépendance, Maurice est devenue maintenant un modèle pour beaucoup de pays. Il a également salué le Premier ministre mauricien pour sa vision, son dynamisme et son innovation ainsi que sa détermination à faire franchir le pays du statut de pays à revenus intermédiaires à celui d'un pays à revenus élevés dans les dix ans à venir.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Government of Mauritius

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.