Sénégal: Macky SALL prête serment pour un second mandat

C'est dans une salle archi-comble que le président Macky Sall a fait face au sept sages du Conseil constitutionnel, pour sa prestation de serment.

Une cérémonie solennelle dirigée par le président du Conseil constitutionnel, M. Pape Omar Sakho. Devant un parterre d'homologues Chefs d'État africains (Mali-Mauritanie-Rwanda-Niger-Côte d'Ivoire-Ethiopie-Togo-RDC... ), Chefs de gouvernement, de représentants étrangers et en présence du gouvernement, le président Sall a prêté serment pour un second mandat de cinq ans.

L'investiture du président Sall a été précédée du discours du président du Conseil constitutionnel. Ainsi après avoir reçu le serment de Macky Sall, les sept sages l'ont installé dans ses fonctions de président de la République du Sénégal.

La cérémonie d'investiture, un discours axé sur la stabilité

La deuxième partie de ce cérémonial est réservé à l'investiture où le président Macky Sall reçoit le collier du grand maitre de l'ordre national du lion des mains du grand chancelier, le général Meissa Niang.

Dans son discours, le président sénégalais réélu le 24 février dernier pour un quinquennat avec 58,26% a tenu à remercier ses invités et toutes les personnes présentes à cette cérémonie. Il a également tenu à montrer sa gratitude au peuple sénégalais et à sa famille.

«Je serais le président de tous les sénégalais et de toutes les sénégalaises. Je réitère mon appel au dialogue à toutes les forces vives, politiques et économiques de la nation», dixit le président Macky Sall.

Le président Macky SALL toujours dans son discours a fait une rétrospective de son bilan précédent, en faisant les éloges du Plan Sénégal Emergent, qui, selon lui, les sénégalais ont sanctionné positivement. Des promesses ont été aussi tenues pour les cinq prochaines années à venir, notamment à l'endroit de la jeunesse à qui il promet ceci : «La jeunesse restera au premier rang de mes priorités».

A noter que l'opposition était absente lors de cette prestation de serment. Cette opposition se dit frustrée parce qu'elle n'a pas reçu d'invitations. Le Président Macky SALL zappe les deux points majeurs ( le 3 ème mandat que l'on prête et les cas Khalifa SALL- Karim WADE) sur lesquels le peuple l'attendait beaucoup. Sans doute, Macky SALL évoquera ces brûlantes questions jeudi 04 avril, date commémorative de la fête de l'indépendance du pays.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Confidentiel Afrique

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.