3 Avril 2019

Afrique de l'Ouest: Monnaie électronique - Les filiales du groupe Orange dominent dans l'Uemoa

Les établissements de monnaie électronique, filiales du groupe Orange dominent l'écosystème des services financiers numériques dans la zone l'Union économique monétaire ouest africain (Uemoa).

C'est un des enseignements de la Banque centrale des états de l'Afrique de l'ouest(Bceao) dans son «Rapport annuel sur la situation des services financiers numériques dans l'Uemoa au cours de l'année 2017 ».

«Aux trois filiales autonomes du Groupe Orange déjà agréées en qualité d'établissements de monnaie électronique en Côte d'Ivoire, au Mali et au Sénégal, s'est rajoutée une quatrième filiale, qui a été agréée au Burkina en 2017.

Cet opérateur de téléphonie mobile a également lancé un partenariat en Guinée-Bissau avec ECOBANK et a maintenu sa relation d'affaires avec la Bank OF Africa au Niger.

Le Groupe Orange, comprenant les quatre (4) filiales EME et les deux partenariats cités plus haut, représente 40,90% des comptes de monnaie électronique ouverts dans l'UEMOA.

Ses filiales détiennent 39,01% de l'ensemble des comptes recensés dans l'Union, contre 35,7%en 2016, et 49,60% du nombre total de comptes actifs contre 50,7% au cours de l'exercice précédent », renseigne la Bceao dans son rapport.

Au total, au cours de l'année 2017, précise l'institution, l'activité des services financiers via la téléphonie mobile a été largement portée par les huit établissements de monnaie électronique que sont les quatre filiales susvisées du groupe Orange, les deux filiales autonomes du Groupe MTN (implanté au Bénin et en Côte d'Ivoire), Tigo Mobile Cash au Sénégal et Qash Services en Côte d'Ivoire.

«Ces institutions totalisent 63,0% des comptes de monnaie électronique ouverts dans l'Union et représentent respectivement 87,42% et 92,55% du volume et du montant des transactions, réalisées en 2017 dans l'UEMOA, soit 1,1 milliard d'opérations d'une valeur de 15.680 milliards de francs CFA », souligne la même source.

Selon l'institut d'émission, l'écosystème est également caractérisé par la baisse du nombre de partenariats développés entre les opérateurs de téléphonie mobile et les institutions financières, ce qui explique le repli des activités d'émission de monnaie électronique par les établissements de crédit.

Sénégal

La grâce d'un trafiquant de faux médicaments exaspère les pharmaciens

Au Sénégal, les pharmaciens seront en grève mercredi 22 mai. Une grève d'une journée… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Le Journal de l'Economie Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.