3 Avril 2019

Afrique de l'Ouest: Monnaie électronique dans l'Uemoa - 37,9% des comptes concentrés en Côte-d'Ivoire

Dans son «Rapport annuel sur la situation des services financiers numériques dans l'Union économique monétaire ouest africain (Uemoa) au cours de l'année 2017 », la Banque centrale des états de l'Afrique de l'ouest(Bceao) donne des détails sur les comptes de monnaie électronique dans l'espace communautaire

Selon ce rapport, la Côte-d'Ivoire concentre une bonne partie de l'activité des services numériques. «L'analyse des données disponibles révèle que la Côte d'Ivoire concentre une part importante de l'activité des services financiers numériques dans l'Union. Elle totalise 37,9% des comptes de monnaie électronique, soit 19,15 millions, en hausse de 49,0% par rapport à 2016 », renseigne la Bceao.

Elle est suivie du Burkina Faso (13,8%), du Mali (13,5%) et du Bénin (13,0%). «Le Bénin enregistre une forte expansion des activités des services financiers numériques, reflétée par le nombre croissant d'utilisateurs qui ressort à 6,57 millions en 2017, contre 4,35 millions en 2016 », précise l'institution. Cette évolution est également observée au Sénégal (5,38 millions contre 4,40 millions), au Togo (2,98 millions contre 1,44 million) et en Guinée-Bissau (375.833 souscripteurs en 2017 contre 246.551 en 2016).

L'évolution de la souscription de comptes de monnaie électronique, détaille le rapport, est restée limitée au Mali et au Niger. «En effet, un léger repli du nombre de souscripteurs a été noté au Mali (6,83 millions, soit -0,56%), en liaison notamment avec le contexte sociopolitique observé dans ce pays. Le Niger enregistre une faible hausse de 2,8% (2,22 millions contre 2,16 millions en 2016). L'utilisation de la téléphonie mobile par le secteur financier a contribué, de manière significative, au relèvement du taux global d'utilisation des services financiers, qui s'est établi à 55,02% en 2017, pour un taux de bancarisation strict2 de 16,99% et élargi de 35,88% », explique-t-on.

La Bceao informe que la Côte d'Ivoire, le Burkina et le Mali concentrent 73,6% du volume des opérations et 77,8% de la valeur totale des transactions dans l'Union en 2017, contre respectivement 76,6% et 82,9% un an plus tôt.

Afrique de l'Ouest

Un nouveau code pour reboiser et encadrer l'agroforestière

La Côte d'Ivoire vient d'adopter un nouveau code forestier, un arsenal destiné à reboiser un pays… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: lejecom

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.