3 Avril 2019

Congo-Kinshasa: A Butembo, la Police MONUSCO prend la température de la riposte contre Ebola

communiqué de presse

Butembo, le 30 mars 2019 - Le Chef de la Composante Police, le General Awalé ABDOUNASIR, accompagné du Chef du Bureau de la MONUSCO de Beni, Omar Aboud, est arrivé à la base de l'équipe de riposte contre la maladie a virus Ebola, à Butembo, où il a été reçu par une équipe de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Dans son discours introductif, le Docteur Michel Yao, Coordonnateur Ebola a l'OMS, a vivement remercié le Chef de la Police MONUSCO pour son apport sur le plan sécuritaire. Il a fait l'état des lieux du plan de riposte contre la maladie a virus Ebola, avant d'en dresser un bilan positif.

Selon lui, quatre-vingt-douze mille (92 000) individus ont été vaccinés, soit plus de 98% des populations protégées contre cette maladie. Il a assuré que, malgré l'apparition de nouveaux cas dans certaines localités, l'épidémie est actuellement maitrisée

Le Docteur Michel Yao a déploré les attaques perpétrées contre les équipes de ripostes, avant de considérer que leurs auteurs agissent par ignorance, bien que certains d'entre eux appartiennent à des groupes plus ou moins organisées ».

Il a salué certaines initiatives telles que l'installation du centre opérationnel tactique (TOC) ainsi que l'approche communautaire qui a commencé à porter ses fruits en faisant adhérer un plus grand nombre à la lutte contre Ebola. Il a terminé par magnifier les efforts des forces de défense et de sécurité, malgré certaines réactions réfractaires des populations à leur encontre.

A sa suite, le Général Awalé ABDOUNASIR, a félicité le Dr YAO pour la clarté de son exposé, et a encouragé l'équipe de riposte à poursuivre l'approche communautaire qui a réussi dans d'autres zones à travers le monde. Il a précisé que le TOC a été installé pour permettre une meilleure coordination des actions sur le terrain.

Le Général ABDOUNASIR a réaffirmé l'engagement de la Police MONUSCO à accompagner l'équipe de riposte, en rapport avec la Police Nationale Congolaise et les communautés ; car selon lui, l'heure n'est plus à l'usage de mitraillettes ou d'engins blindés.

Il a ensuite donne quelques pistes pour la sécurisation des sites notamment avec l'érection des sacs de sable. Revenant, sur le couvre-feu, le chef de la composante police demandera à l'équipe de riposte de coordonner avec le Secteur UNPOL de Butembo pour la mise à sa disposition d'une équipe d'escorte en cas de besoin.

Lui emboitant le pas, le Chef de Bureau MONUSCO demandera à l'équipe de réajuster ses heures de travail et de descente en fonction des nouveaux horaires du couvre-feu fixés à 18h00.

Clôturant la séance, le Docteur Socé FALL, Directeur Général adjoint de l'OMS a adressé des mots de remerciement au Chef de la Composante pour le travail remarquable de son personnel UNPOL dans la couverture sécuritaire de la zone de Butembo, l'assistance a l'équipe de riposte et à la population locale.

Après le camp, le Général Awale a visité le TOC, où il a rencontré les responsables qui lui ont fait un bref exposé sur leurs activités et l'état des lieux. Il les a exhortés à travailler en parfaite synergie avec les membres de l'équipe de riposte, en les associant au travail du TOC et d'organiser avec eux des briefings journaliers ou au moins trois réunions par semaine.

Le Chef de la composante a, par la suite, visité le centre de traitement d'Ebola d'Itav, et s'est entretenu avec le corps médical qu'il a encouragé à poursuivre le traitement pour venir à bout de cette épidémie.

Le Général a aussi visité les femmes et les hommes placés sous son commandement direct. Il les a félicités pour le travail qu'ils abattent et les a instruits à poursuivre sur le chemin déjà tracé.

Congo-Kinshasa

Infrastructures - Tshisekedi pourra-t-il réaliser son programme d'urgence?

Dans le cadre de 100 jours de son accession au pouvoir, Félix Tshisekedi avait lancé plusieurs chantiers.… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Monusco

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.