Congo-Kinshasa: Hausse de prix des denrées alimentaires au Kasaï - l'Assemblée Provinciale s'en mêle

Au cours de l'audience qu'il a eue le mardi 02 avril 2019 avec le Gouverneur du Kasaï, le président de l'Assemblée provinciale du Kasaï, Aloïs Mushitu Ngenge, a plaidé pour la suppression des certaines barrières au Kasaï .

Aloïs Mushitu Ngenge a évoqué cette question avec le Gouverneur de Province, non seulement pour sollicité l'implication ce dernier mais surtout, pour supprimer des barrières illégales qui font obstacles au cheminement des produits agricoles par les « bayanda », entendez, les transporteurs de marchandises par vélo .

Ces transporteurs communément appelés « Bayanda » font face à des tracasseries farouches des agents de l'ordre qui leur exigent de taxes illégales.

La ville de Tshikapa, chef-lieu de la province du Kasaï, connait depuis un certains temps, la hausse de prix des denrées alimentaires dans tous les marchés. Par exemple, la mesurette de la farine de maïs qui coûtait 1 200 FC, il ya quelques jours, revient à 2000 FC.

La farine de manioc qui se négociait à 500 FC, est vendue aujourd'hui à 1000 FC. Alors qu'une bouteille d'huile de palme se négociait à 800 FC, elle se vend aujourd'hui à 1300 FC ou 1500 FC. Et, un sac de braises qui coûtait 8000 FC, se vend actuellement à 16 000 FC ou 17 000 FC.

Pour les commerçants, la hausse de prix est la conséquence de multiples barrières érigées sur tous les tronçons routiers qui relient l'intérieur de la province et Tshikapa.

Ces barrière, affirment-on, sont érigées par les éléments des Forces armées de la République démocratique du Congo (Fardc) et la multiplicité des taxes de l'État .

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.