4 Avril 2019

Bénin: Législatives - Manifestation de l'opposition dispersée à Cotonou

Il n'y avait pas beaucoup de monde jeudi matin à Cotonou et dans d'autres villes du Bénin pour les manifestations de l'opposition. Des manifestations dispersées à Cotonou avant même leur départ par la police et l'armée. L'opposition, qui déplore 4 blessés, entendait protester contre le choix du pouvoir d'aller aux élections législatives le 28 avril prochain alors que tous ses candidats ont été exclus.

Seuls deux partis alliés de la mouvance présidentielle pourront participer aux élections. Un choix confirmé par le gouvernement jeudi en conseil des ministres, faute de consensus à l'Assemblée nationale. Inacceptable pour l'opposition qui lance donc un programme de manifestations pacifiques dans tout le pays.

« Ces législatives ne peuvent pas se résumer à un match amical entre Patrice Talon et deux partis qui lui ont fait allégeance. Nous n'accepterons pas ce passage en force ». L'opposition affiche sa détermination.

« Nous pensons que le calendrier du 28 avril ne peut pas être acquis ! estime Guy Mitokpè, député du parti de Candide Azannaï, Restaurer l'espoir. Et nous pensons qu'il est hors de question que le président de la République, avec l'ensemble des institutions de la République qui sont à sa botte, puisse cautionner le fait que pour les prochaines élections, il ne puisse pas y avoir les partis d'opposition. »

« Nous allons nous réorganiser »

A Cotonou, les manifestants voulaient se rassembler devant la commission électorale. Ils ont été rapidement dispersés. Des manifestants peu nombreux, mais ce n'est que le début, selon Nourénou Atchadé, député et porte-parole des FCBE le parti de l'ancien président Boni Yayi.

« C'est un début d'appel à manifestation, sans grande organisation, on peut l'avouer. Et quand vous constatez que les lieux ont été barricadés très tôt avec des militaires, on peut comprendre pourquoi aussi nous avons fait un repli et nous allons nous réorganiser. »

Logos des partis

Jeudi matin, avec beaucoup d'ironie le quotidien 5 minutes publiait déjà la liste des 83 futurs députés, avec ce commentaire : « comme il n'y a que deux listes de la mouvance, la répartition des sièges n'est plus visiblement une équation difficile à résoudre ».

Et signe que le processus se poursuit, la commission électorale a procédé jeudi au tirage au sort du positionnement des logos des partis politiques en lice sur le bulletin unique : ce sera L'Union progressiste suivi du Bloc républicain.

Bénin

Les initiatives de médiation se poursuivent à Tchaourou et Savè

La semaine débute dans le calme à Tchaourou et Savè, théâtre des violents… Plus »

Copyright © 2019 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.