4 Avril 2019

Congo-Kinshasa: Lutte contre le VIH en milieu estudiantin - Le Professeur Lay Tshiala invite les étudiants à se préserver !

Le Centre for Bioresources Sustainability in Africa, une ONG Suisse (CBSA), en collaboration avec les autorités académiques de l'UPN, avait organisé récemment une séance pédagogique sur le VIH/SIDA et les autres infections sexuellement transmissibles (IST), à l'espace saint valentin, en vue de mettre à la disposition des étudiants des informations actuelles et fiables sur la pandémie du siècle.

En marge de cette séance pédagogique, l'Anthropologue Lay Tshiala, Professeur de son état, a mis le matériel nécessaire pour se protéger et protéger les autres. Sur ce, des milliers de préservatifs ont été distribués aux étudiants et à d'autres participants présents à cette journée de sensibilisation. Au final, il a encouragé les jeunes gens à pouvoir se protéger en cas des relations sexuelles.

C'est la toute première fois que ce genre d'activité soit organisé à l'UPN. Les étudiants sexuellement actifs ont vidé sur les tables des milliers de préservatifs de différentes tailles. Comme si cela ne suffisait pas, ils ont intériorisé les documents de sensibilisation mis à leur disposition.

Selon le Professeur Lay Tshiala, l'objectif de cette activité était de mettre à la disposition du public et des étudiants des informations actuelles et fiables sur la pandémie du siècle et de savoir se protéger et protéger les autres. Dans la même optique, les étudiants ont fait des démonstrations sur le déroulement effectif des tests de dépistage rapide du VIH. Un accent particulier a été mis sur la Prophylaxie pré-exposition, qui permet à une personne séronégative de se protéger du VIH, en prenant l'antirétroviral Truvada avant un rapport sexuel non protégé par un préservatif.

Une satisfaction

Les étudiants, les corps scientifiques et administratifs, ainsi que les passants, se sont dit satisfaits de pouvoir participer à cette séance pédagogique sur le VIH et infections sexuellement transmissibles. L'une des étudiantes, enthousiasmée de cette journée, s'est confiée en ces termes : « J'ai vu de mes propres yeux et touché de mes doigts des choses dont j'avais seulement entendu parler en classe et ailleurs. J'ai été marqué par le préservatif féminin et le comprimé bleu (Truvada) que consomment des personnes vivant avec le VIH », a-t-elle dit. De son côté, le Professeur Lay Tshiala a salué le bon déroulement de cette séance pédagogique qui a connu une forte affluence du public. Ainsi, il s'est réjouit de voir la foule des volontaires qui tenaient de se faire dépister illico presto. « Je ne m'y attendais pas du tout. C'est la preuve que les besoins existent. Que la résistance face au dépistage volontaire du VIH a reculé. Il est judicieux de saisir cette opportunité et d'offrir à ce public les services réclamés » a-t-il conclu.

Il convient toutefois noter que cette activité de sensibilisation a bénéficié le soutien de plusieurs organisations actives dans la lutte contre le VIH/SIDA et la promotion de la santé, notamment du Groupe SIDA Genève, de l'Université de Genève (Suisse), d'AIDES Annemasse (France), de la Coalition Internationale SIDA (France), de l'Espace Savoirs et Traditions (RDC), et de PRCERSE (RDC).

Congo-Kinshasa

Ebola - L'ONU renforce sa riposte pour mettre fin à l'épidémie

Alors que l'épidémie d'Ebola en République démocratique du Congo (RDC) est dans son… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.