5 Avril 2019

Mozambique: MSF répond à l'épidémie de choléra dans le district de Nhamatanda

Photo: ©Mohammad Ghannam/MSF
Des personnes affectées par la diarrhée sévère. Mozambique. 2019.
communiqué de presse

La ville de Tica, située à 75 kilomètres au nord de Beira, a été lourdement touchée par les inondations causées par le cyclone Idai. De nombreuses habitations, cultures et installations ont été détruites ou sont encore inondées.

Les équipes de Médecins Sans Frontières ont installé à Tica une unité de traitement du choléra et apportent un soutien à la campagne de vaccination contre le choléra menée par le ministère de la Santé.

Le district de Nhamatanda, dans lequel se trouve la ville de Tica, est encore lourdement marqué par les conséquences du cyclone Idai.

Sur les quelque 300 000 habitants de ce district rural, on compte plus de 55 000 sans-abris. Au-delà des destructions matérielles, l'accès à l'eau potable et à la nourriture est essentiel pour les populations.

Dans le centre de santé de Tica, un puits fournit de l'eau potable. Mais c'est le seul disponible pour plusieurs milliers de personnes, qui n'y ont pas forcément un accès facile.

Par ailleurs, certains habitants n'ont pas de jerrycans pour transporter l'eau du puits et utilisent l'eau des marécages qui est impropre à la consommation. Or cela fait peser un risque sanitaire.

Une épidémie de choléra a en effet été déclarée récemment dans ce district. En accord avec le ministère de la Santé, Médecins Sans Frontières a donc installé en urgence à Tica une unité de traitement du choléra pour prendre en charge les patients souffrant de diarrhées sévères qui peuvent être diagnostiquées comme du choléra.

Je fais un don au fonds d'urgence

Étant donné que des tests ne peuvent être pratiqués, MSF traite ces patients pour prévenir le risque de choléra, des patients qui, pour beaucoup, souffrent aussi du paludisme.

MSF réhabilite en outre le centre de santé de Tica qui a été endommagé par le cyclone de sorte qu'il soit pleinement opérationnel pour répondre aux besoins des populations.

L'unité de traitement du choléra qui a une capacité de 20 lits a été ouverte le 2 avril. Et MSF voit des patients atteints de diarrhées sévères qui souffrent aussi du paludisme.

Médecins Sans Frontières apporte par ailleurs un soutien logistique au ministère de la Santé pour la campagne de vaccination contre le choléra qui démarre dans le district de Nhamadanta. Près de 175 000 personnes doivent recevoir un vaccin oral.

En savoir plus

Cyclone - Plus de mille cas de choléra recensés

Au Mozambique, on craint à une épidémie de choléra dans la région de Beira. La… Plus »

Copyright © 2019 Medecins Sans Frontieres. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.