Algérie: Dans la rue, les slogans restent hostiles au pouvoir

Le président Bouteflika a démissionné, mais les Algériens eux sont toujours là dans la rue pour réclamer un vrai changement à la tête de leur pays. Vendredi, c'est une nouvelle manifestation de masse qui s'annonce dans les rues d'Alger et dans tout le pays, trois jours après la démission d'Abdelaziz Bouteflika. Les slogans sont toujours hostiles au régime.

Les slogans sont toujours hostiles au régime et même au président démissionnaire. Abdelaziz Bouteflika a adressé au peuple une lettre d'excuses cette semaine et la réponse de la rue est claire : il n'y aura pas de pardon.

Le départ des « 3 B »

Très tôt ce vendredi matin, les rassemblements ont commencé à Alger. Le contraste est saisissant entre le sérieux des revendications et l'ambiance de fête qui règne dans la capitale. L'emblématique place de la Grande Poste est déjà noire de monde. Les Algériens veulent désormais le départ de ceux qu'ils ont baptisés les « 3 B » : Abdelkader Bensalah, Noureddine Bedoui et Tayeb Belaïz, respectivement président du Sénat, Premier ministre et président du Conseil constitutionnel.

« Nouveaux visages, nouveau départ »

Hors de question que ces trois responsables mènent la transition en Algérie. « Nous voulons de nouveaux visages, un nouveau départ », insistent les Algériens interrogés ce matin. Ce sont des habitants de la capitale, mais il y a aussi une population importante qui converge des villes voisines. Leur volonté est que les femmes et les hommes, qui incarnent ce mouvement populaire, pacifique, participent à la construction d'une nouvelle Algérie, débarrassée totalement de son ancien régime.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.