Congo-Kinshasa: Matadi - Fraude douanière sur le site Alain Tenday !

Un dossier mal présenté alors que la localisation du supposé forfait se trouve, plutôt, dans le quartier qui porte le nom de "Chez Alain Tenday".

Il s'agit certainement d'un exportateur qui aurait entreposé ses bois grumes à côté du site de M. Tenday à Matadi sur la voie publique.

Selon l'information reçue d'une source sûre, cette enquête date du mois de septembre 2018 et ces bois grumes appartenaient à un Général des Fardc et à ses partenaires chinois qui les avaient entreposés sur la voie publique à côté du site de M. Alain Tenday à Matadi.

Contrairement à cette information, M. Tenday, lui-même, n'a rien à avoir avec ces fraudeurs qu'il ne connaît ni d'Adam, ni d'Eve.Donc, c'est un dossier qu'il ignore totalement.

Cet amalgame, pour les non-matadiens, est dû au fait qu'il existe à Matadi la rive droite du Fleuve Congo qui porte le nom de M. Tenday et ils disent là-bas, tokeyi chez Alain Tenday. Ce serait peut-être là, l'origine de cette confusion inutile.

Autrement dit, l'embarcadère de l'Office des Routes qui sert à la traversée des gens et des biens, est voisin à la parcelle de M. Tenday et tout le quartier porte le nom de Tenday.

Le Directeur provincial de la DGDA à Matadi confirme qu'il connait ce dossier qui remonte à février 2018.

La marchandise appartenait à un Général et ses partenaires chinois.

Elle a été régulièrement déclarée. Et, d'ailleurs, le DgaNkongolo de la DGDA en aurait été tenu informé, selon des sources crédibles.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.