5 Avril 2019

Congo-Kinshasa: Reynders/Tshisekedi - Un nouveau tête-à-tête à Washington !

*"Il est temps de tourner la page des élections pour voir comment contribuer aux changements réels en RD. Congo", a déclaré, substantiellement, M. Didier Reynders à l'issue de sa rencontre avec Félix Tshisekedi, ce mercredi 3 avril dernier à Washington, aux USA, où il était venu participer aux festivités marquant le 70ème anniversaire de l'OTAN.

C'est la deuxième fois en l'espace de deux mois que le même Didier Reynders s'entretient avec le nouveau Président de la RD. Congo, depuis son investiture, le 24 janvier 2019.

Bruxelles, capitale de la Belgique, l'ancienne puissance coloniale, sera, apparemment, la prochaine étape de la croisade diplomatique de Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo aussi bien en Afrique, aux Etats-Unis d'Amérique qu'en Europe.

Même si à ce jour, la date, ni le jour n'ont pas encore été révélés au public, il n'en demeure pas moins que Didier Reynders qui s'est entretenu avec le nouveau Chef de l'Etat congolais ce mercredi 3 avril à Washington, en sait un peu plus sur la trame essentielle de ce que pourrait être les dossiers à inscrire à l'agenda d'une telle visite somme toute imminente.

Selon plusieurs sources recoupées, ces deux personnalités, lors de ce dernier tête-à-tête à Washington, ont eu à plancher notamment, sur une série de dossiers liés à la crise post-électorale, à l'éventualité de la reprise de la coopération militaire, au renforcement de l'Etat de Droit, aux infrastructures etc.

De manière générale, il va sans dire que les sujets à traiter sont multiples. Surtout que la Belgique, en tant qu'ancienne métropole, a des liens, certes, séculaires avec la RD. Congo mais aussi, avec le peuple congolais, lui-même.

Déjà, ce diplomate belge a déclaré, en outre, qu'en ce qui concerne, par exemple, les questions de la reprise officielle de la coopération militaire, une mission des spécialistes de la Défense de son pays se rendrait incessamment à Kinshasa, pour des entretiens nourris à l'aune de cette nouvelle ère de changement intervenu en RD. Congo.

Il a également soutenu qu'en dépit de tout, il était temps de tourner la page des élections pour soutenir, de fond en comble, le changement opéré à la tête du pays en RD. Congo.

Félix Tshisekedi au four et au moulin

Depuis le 3 avril, jour de son arrivée à Washington, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo multiple des contacts de haut niveau au pays de l'Oncle Sam.

Tous les efforts qu'il y déploie vont dans le sens de restaurer la confiance en vue du renforcement de la coopération bilatérale entre les USA et la RD. Congo.

D'aucuns sont ceux qui déplorent, cependant, qu'aucun dispositif d'accueil officiel n'ait pris pour honorer, comme il se doit, la RD. Congo qui vient, pourtant, de vivre, pour la première fois de son histoire, la toute première alternance pacifique au sommet de l'Etat.

Des curieux du monde notent, à cet effet, que Washington n'ait pas déroulé le tapis rouge, ni laisser Félix Tshisekedi passer les troupes américaines en revue, comme cela l'a toujours été pour tous les Chefs d'Etat reçus avec le plus de considération aux USA.

L'essentiel

Mais, quoi qu'il en soit, l'important, nuancent-on, est de voir comment, grâce à cette tournée, arrondir les angles et jeter les ponts d'une nouvelle coopération structure de longue portée avec les USA.

Dans ce dernier cas, les affaires protocolaires ainsi que les autres trucs liés, particulièrement, à des problèmes personnels, y compris le fait que Trump n'ait pas reçu Félix Tshisekedi, sont tout simplement relégués au second plan. Donc, tout le reste, à leurs yeux, n'est que baliverne...

Congo-Kinshasa

Situation sécuritaire préoccupante dans les hauts plateaux de Minembwe

A Minembwe depuis des mois les populations sont obligées de quitter leurs habitations suite aux combats entre… Plus »

Copyright © 2019 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.