5 Avril 2019

Congo-Kinshasa: Kasumbalesa - L'ONG « Sauvons le Congo » dénonce la tentative de spoliation du Site Wiski au profit de KBG

Kasumbalesa, ville frontalière de la République zambienne est la porte d'entrée et de sortie par laquelle s'effectue un flux important des échanges entre la Rdc et la Zambie et son voisin du Sud-Est.

Pour assurer une meilleure régulation des marchandises échangées et de l'intense trafic des véhicules, le gouvernement congolais à travers la Direction Générale de la Douane (DGDA) a, grâce au financement de la Banque Mondiale, aménagé le site « WISKI ».

Un site de 72 Ha dans lequel ont été construit un grand bâtiment hébergeant différents bureaux assignés aux procédures douanières, de grands entrepôts pour consigner les marchandises, un parking pouvant accueillir des centaines de véhicules de grands tonnages ainsi qu'un parc à bois. Plus de 2.000 congolais y travaillent.

Grâce au bon encadrement des flux des échanges par la Société PACIFIC TRADING qui en assurer la gestion, la fraude a été drastiquement enrayée et les recettes de l'Etat maximiser en vue de donner au gouvernement les moyens nécessaires à l'exécution de son programme d'action.

Malheureusement, tout le monde n'est pas patriote. Il y a de ceux qui se préoccupent uniquement de leurs intérêts privés que par l'intérêt général ou celui de l'Etat.

C'est le cas à Kasumbalesa où existe actuellement une tentative de fermer le site Wiski au profit du site KBC qui ne remplit pas des normes requises pour jouer un tel rôle.

L'ONG « Sauvons le Congo en appelle à l'implication de Félix Tshisekedi

En vue de protéger les emplois des milliers des congolais qui travaillent au site WISKI et de continuer à rentabiliser les énormes investissements réalisés par l'Etat congolais, pour l'emménagement dudit site, l'Ong Sauvons le Congo en appelle à la sagesse du président de la République Félix-Antoine Tshilombo Tshisekedi, lui qui est le produit d'un parti dont la devise est « Le peuple d'abord ».

C'est justement pour le bien-être de ce même peuple que Feu son père, Etienne Tshisekedi, avait consacré le reste de sa vie depuis 1980.

Mais à la suite du changement intervenu au sommet de l'Etat, certains opportunistes mal inspirés veulent profiter du moment pendant lequel les nouvelles autorités prennent encore connaissance de différents dossiers pour semer la confusion et les pousser à prendre des décisions dans la précipitation.

En vue d'éviter pareilles erreurs aux nouvelles autorités, l'Ong « Sauvons le Congo » lance un cri d'alarme au chef de l'Etat pour que soient sauvegardés l'intérêt général et le social du peuple. Des valeurs qui doivent être placées au-dessus de tout.

Congo-Kinshasa

Infrastructures - Tshisekedi pourra-t-il réaliser son programme d'urgence?

Dans le cadre de 100 jours de son accession au pouvoir, Félix Tshisekedi avait lancé plusieurs chantiers.… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.