Madagascar: BNGRC - Colonel Elak, nouveau secrétaire exécutif

Le BNGR vient d'avoir son nouveau secrétaire exécutif.

Un officier supérieur de l'Armée qui n'y est plus étranger vient d'être nommé secrétaire exécutif.

Les nominations aux hauts emplois de l'Etat se poursuivent en Conseil des Ministres. Tout dernièrement, une cinquantaine de nouvelles nominations a été adoptée dont celui du nouveau secrétaire exécutif du BNGRC ou Bureau National de Gestion des Risques et des Catastrophes. Il s'agit du colonel Elak Olivier Andriakaja.

Cet officier supérieur de l'Armée succède ainsi à Venty Thierry qui a occupé le poste durant le mandat du président Hery Rajaonarimampianina, après avoir été successivement directeur de cabinet à la présidence de la CENI-T et directeur général des affaires générales au ministère des Affaires Etrangères.

Le colonel Elak Olivier Andriakaja n'est pas étranger à cet organisme rattaché au ministère de l'Intérieur et de la Décentralisation. Il y a été déjà directeur en charge des Opérations sous le régime de la transition. Avec ce retour du colonel Elak Olivier Andriakaja au BNGRC, la gestion des risques et des catastrophes à Madagascar sera améliorée.

Nouvelles nominations. Toujours au titre du ministère de l'Intérieur et de la Décentralisation, d'autres nouvelles nominations ont été adoptées lors du dernier Conseil des Ministres. C'est le cas des chefs des districts de Vohipeno (Randriantsoa Félicien), de Lalangiana (Randrianasolo Solofo Jöellin), d'Antananarivo V (Rakotonoera Toky Nirina), d'Antalaha (Heritiana Charles Olivier), d'Anosibe An'Ala (Zaranivo Ernestine) et de Port-Bergé (Najarhoussen Michel).

Les nouveaux préfets de Maevatanana et d'Ambositra ont été également nommés, en l'occurrence Ramanankirahina Falihery et Rakotomalala Richard. Par ailleurs, si Razafindrakoto Rado Harinjaka a été reconduit à son poste de coordonateur national de l'Unité de Coordination Générale des Projets et des Partenariats, Rasitefanoelina Haingotiana a été nommé directeur d'Appui aux systèmes d'état-civil.

Sursis. Le « cyclone » continue de souffler au sein des différents ministères. Ceux qui ne sont pas encore remplacés bénéficient de sursis de quelques jours étant donné qu'un Conseil des Ministres hebdomadaire n'a pas eu lieu hier faute d'absence sur le territoire national du président de la République.

En général, les anciennes nominations aux hauts emplois de l'Etat au niveau des ministères sont ou seront abrogées. Mais, les directeurs, les directeurs généraux et les secrétaires généraux qui bénéficient encore de la confiance des nouveaux ministres font l'objet de renomination. Ceux qui ne le sont pas plient bagage et attendent la mise en œuvre du système de rotation qui n'est pas jusqu'ici opérationnel.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.