Cameroun: Mort du petit lycéen de Deïdo (Douala) - Le directeur de l'hôpital de district de Deïdo limogé

C'est par une note signée du ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie, et lue ce jour sur les ondes la Crtv la radio et télévision d'Etat, que Camer.be a appris le limogeage du Prof. Dominque Noah Noah. Le professeur de médecine a été remplacé par Dr. Kedi Magamba épse Koum.

Dr. Song Esther Emilienne épse Fai Yengo du même hôpital de district de Deïdo, écope elle, d'une interdiction d'activité dans la formation sanitaire, pour une période de trois mois. Toutes ces sanctions interviennent suite à une prise en charge médicale plus que sujette à caution, sur le jeune Tsanou Rochnan Bleriot, 17 ans, et élève en classe de Seconde au lycée bilingue de Deido. Il est mort après avoir été poignardé par un de ses camarades exclu de l'école, bien de semaines avant, mais lequel a réussi à entrer dans l'établissement, le 29 mars dernier, le jour de la remise des carnets de correspondance.

En effet, blessé à mort, le jeune Blériot qui avait été conduit aux « urgences » de l'hôpital de district de Deido, était plutôt devenu une curiosité pour trois infirmières qui ne se lassaient pas de le filmer se battant désespérément contre la mort, et envoyant des images sur les réseaux sociaux.

Après une suspension de trois mois prise contre les fameuses infirmières, les sanctions relatives à ce scandale dans la prise en charge médicale, ont donc atteint leur pic ce soir, avec le limogeage du directeur de l'hôpital de district de Deido, à Douala, dans le 1er arrondissement de la capitale économique camerounaise.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.