6 Avril 2019

Seychelles: Quatre suspects maintenus en détention après la saisie d'environ 2.5kg d'héroïne

La Cour suprême des Seychelles a placé en détention provisoire pendant 13 jours quatre suspects arrêtés après la saisie de plus de 2,5 kg d'héroïne le mois dernier.

Cela représente presque la moitié de la totalité qui avait été saisie en 2018.

Il s'agit d'une grosse prise pour la police qui ne fournit pas d'information sur les circonstances de cette arrestation.

Trois des suspects ont été arrêtés par le Bureau de lutte contre les stupéfiants (ANB) le 26 mars, après la découverte de drogue dans une maison de Perseverance 2, une zone résidentielle située sur une île artificielle, à la périphérie de la capitale du pays, Victoria.

Une quatrième personne, l'époux de l'une des deux suspectes, s'est rendu à l'ANB deux jours plus tard en présence de son avocat. Il est également en détention.

Vendredi, le procureur, Jayaraj Chinnasamy, a demandé que les quatre suspects soient placés en garde à vue par la police alors que l'enquête se poursuivait.

Il a également demandé au tribunal d'examiner la gravité de l'infraction entraînant une peine de prison à vie et de ne pas libérer les suspects sous caution, car ils risqueraient de falsifier des preuves ou de fuir pour échapper à la justice.

Chinnasamy a également informé le tribunal que les analyses effectuées sur la drogue saisie à Perseverance 2 avaient confirmé qu'il s'agissait bien de l'héroïne. Il a dit au tribunal que la drogue pesait 2,516 kg avec une pureté de 676 grammes.

Le procureur a également demandé que les quatre suspects soient détenus séparément.

La juge en chef de la Cour suprême des Seychelles, Mathilda Twomey, a déclaré que les quatre suspects resteraient en détention préventive pendant 13 jours.

Elle a aussi demandé que les deux suspects, qui n'avaient pas de représentant légal, soient assistés par la Cour.

Les prévenus devraient repasser en cour le jeudi 18 avril.

L'importation de drogues illicites aux Seychelles, un archipel de l'Océan Indien occidental, reste un défi pour les autorités.

En juillet dernier, la ministre désignée, Macsuzy Mondon, a informé l'Assemblée nationale que les autorités locales avaient saisi 5,63 kg d'héroïne en 2018.

Mme Mondon a déclaré qu'il était important de noter que les drogues illégales entraient dans le pays par le port et l'aéroport.

Une enquête sur la surveillance biologique et comportementale des usagers d'héroïne aux Seychelles en 2017 a révélé qu'environ 4 800 personnes consommaient de l'héroïne, ce qui représente 5,6% de la population de l'île.

Seychelles

Le pays devrait passer à la production d'électricité au gaz naturel liquéfié dans le cadre d'un accord avec le Mozambique

Les Seychelles devraient avoir leur première centrale au gaz naturel liquéfié (GNL) d'ici 2023,… Plus »

Copyright © 2019 Seychelles News Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.