6 Avril 2019

Tunisie: Des festivités livresques

Place aux hommages et aux prix

Par la suite, une cérémonie d'ouverture, truffée d'hommages et de prix de lauréats rendus à une pléiade d'écrivains tunisiens et étrangers, a été organisée sous l'égide de Mohamed Zine El Abidine, le directeur de la foire du livre, Chokri Mabkhout, Kamel Hadj Sassi, conseiller du chef du gouvernement, et Mohamed Hédi Jouini, directeur général de l'Etablissement national pour la promotion des festivals et des manifestations culturelles et artistiques.

Le premier hommage a été rendu à Emna Belhaj Yahia, romancière, universitaire tunisienne. Celle qui bouscule les mentalités à travers ses publications a été également récompensée, à savoir l'écrivaine tunisienne Amel Mokhtar. L'écrivain et journaliste Ahmed Hadhek Arf a été récompensé devant un public heureux de le voir rafler cet hommage grandement mérité pour son apport au secteur culturel national et l'ensemble de son œuvre. Également Fradj Chouchène, Youssef Seddik ou encore le chercheur Mohamed Slehaddine Chérif ont défilé sur la scène sous les applaudissements.

Des monuments contemporains de la littérature arabe étaient aussi présents. Un hommage a été rendu à la romancière jordanienne pour enfants Zouleikha Abou Richa, la Libanaise Alaouia Sobh, le critique et écrivain Nabil Souleimane, le Palestinien Taoufik Fayadh, et l'homme de lettres marocain Mohamed Barada.

Après les hommages, place aux lauréats : Mohamed Khabou a raflé le prix Taoufik Baccar, le prix « Noureddine Ben Khedhr », celui du meilleur éditeur a été attribué à Chawki Anizi. Mohamed Salah Maizi a reçu la récompense Abd el Kader Ben Cheikh pour le livre pour enfants. Hafedh Boujmil a reçu le prix « Abd el Hamid Belkahia ».

Le prix Ali Douagi, qui récompense les nouvellistes, a été décerné à Ridha Ben Salah pour son livre « Takarir Tounseya Mouharrba ». Tarek Chibani a reçu le prix Bachir Khraief « Lella Sayda » paru chez Zaineb Éditions. L'écrivain Walid Ahmed Ferchichi a reçu le prix de la meilleure traduction, celle d'un ouvrage d'Eric Emmanuel Schmitt, « L'homme qui voyait à travers les masques », paru chez Meskiliani Éditions.

Le prix Tahar Haddad des études en littérature et sciences humaines a été décerné à quatre auteurs, à savoir Mohamed Haddad, Lotfi Aïssa, Samia Kassab et lotfi Kedhr pour trois ouvrages. 319 participants meubleront les allées du Palais des expositions du Kram : 116 Tunisiens et 121 étrangers venant de 23 pays y prendront part.

Tunisie

EST - Wydad - La finale sera rejouée, réitère la CAF

L'affaire Espérance de Tunis et le Wydad de Casablanca a fait couler beaucoup d'encres et de salives. La CAF veut… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.