6 Avril 2019

Congo-Kinshasa: Assemblée provinciale de Kinshasa - Roger Nsingi arrêté pour détournement des véhicules officiels

La Police nationale de la ville province de Kinshasa a annoncé, le 5 avril, l'interpellation de l'ancien président de l'assemblée locale, accusé de détournement de six Jeeps 4X4 affectées au fonctionnement de cet organe délibérant de la ville capitale.

L'ancien président de l'assemblée provinciale de Kinshasa, Roger Nsingi, se trouve depuis, le 5 avril, en détention au cachot du Commissariat provincial de la police. C'est le commissaire provincial, le général Sylvano Kasongo, qui s'est chargé de cette arrestation opérée nuitamment, selon des sources.

L'incriminé a été cueilli à son domicile aux petites heures par des agents de la police, avant d'être immédiatement placé en détention. D'après la police, il lui est reproché d'avoir détourné six jeeps 4X4 destinées à l'Assemblée provinciale de Kinshasa. Ces véhicules officiels avaient curieusement pris la destination du domicile de l'ancien président. L'homme avait fait la sourde oreille à l'ultimatum de quarante-huit heures qui lui a été lancé par son successeur qui a finalement requis les services de la police. « Sur six véhicules, il en a remis deux et il en reste quatre. Cela doit donner des leçons à tous les autres qui détiennent les biens de l'Etat. Ils doivent les rendre », a indiqué à la presse le général Sylvano Kasongo.

La libération de l'infortuné, a-t-il ajouté, reste conditionnée par la restitution de ces quatre autres véhicules. Selon des indiscrétions, ceux-ci auraient pris la direction de son village natal, dans le Kongo central. « Au cas contraire, il sera retenu au parquet. Nous l'avions contacté bien avant pour qu'il les rende mais il avait refusé. Voilà pourquoi il a fallu maintenant un mandat de perquisition », a confié le général, dépité par cet incivisme.

Rappelons que l'ancien président de l'Assemblée provinciale de Kinshasa a été déchu de ce poste le 5 octobre 2017, par les députés provinciaux qui lui reprochaient une opacité dans la gestion financière de l'institution. Pour l'instant, l'intéressé se trouve en garde à vue, en attendant l'ouverture d'un dossier judiciaire à sa charge.

Congo-Kinshasa

Trois agents de l'État inculpés pour le meurtre des deux experts de l'ONU

Le parquet militaire a inculpé ce week-end trois agents de l'État pour le meurtre des deux experts de… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.