6 Avril 2019

Mali: Des dizaines de milliers de manifestants contre les violences

Bamako — De 30.000, selon la police, à 50.000 personnes, selon les organisateurs, ont manifesté vendredi à Bamako à l'appel de chefs religieux musulmans, d'associations peules, de l'opposition et de la société civile pour dénoncer les violences dans le centre du Mali, avant d'être dispersées par la police.

La semaine dernière, les associations peules avaient annoncé puis reporté à deux reprises une manifestation dans la capitale pour condamner le massacre le 23 mars de quelque 160 habitants du village peul d'Ogossagou par des membres présumés de groupes de chasseurs dogons affirmant lutter contre les terroristes.

Au lendemain de tuerie d'Ogossagou, le gouvernement a prononcé le 24 mars la dissolution d'une association de chasseurs dogons, lui reprochant de s'être "écartée de ses objectifs initiaux" et a remplacé les principaux chefs d'état-major.

Ces limogeages au sommet de la hiérarchie militaire interviennent également après une attaque terroriste le 17 mars contre un camp de l'armée à Dioura (centre), au cours de laquelle 26 soldats ont péri.

"Comme un seul homme le peuple malien est sorti pour dire non à la violence et non au nettoyage ethnique", s'est félicitée dans un communiqué l'association Kisal, qui défend les droits des populations pastorales.

Mali

Mort de G. Dupont et C. Verlon - Les forces spéciales ont poursuivi les ravisseurs

Selon les informations de RFI, les forces spéciales françaises étaient présentes à… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.