Ile Maurice: Metro Express - La première phase complétée en septembre, insiste le Premier ministre

Réplique du berger à la bergère ? «Pou enn mirak si fini avan 31 désam», clamait le leader de l'opposition, vendredi 5 avril, en parlant du projet Metro Express. La réponse du Premier ministre n'a pas tardé. Samedi 6 avril, Pravind Jugnauth a insisté : «La première phase du Metro Express sera complétée en septembre.»

D'ailleurs, ajoute le chef du gouvernement qui se trouvait au Bracknell Palace, à Barlow, dans le cadre des célébrations de la fête Ougadi, le métro ne desservira pas que les régions de Curepipe, Vacoas, Quatre-Bornes, Rose-Hill et Port-Louis. «Dan nou vizion définitivman métro pou vin ziska isi.» Sa vision, poursuit-il, est d'avoir un réseau «qui couvre autant que possible Maurice». Et non, lance Pravind Jugnauth, il n'est pas un «vendeur de rêves».

Le leader de l'opposition n'est toutefois pas de cet avis. Pour Xavier-Luc Duval, qui était face à la presse vendredi, «il est clair que le Metro Express a pris un retard considérable». Ce qui lui fait dire qu'il doute que le tronçon Rose-Hill-Port-Louis soit prêt avant la fin de l'année.

Entre-temps, les travaux commencent à Quatre-Bornes, alors même qu'une réunion prévue vendredi entre le ministre Nando Bodha, les élus de Quatre-Bornes et la maire, entre autres, a été annulée. Metro Express Ltd aurait, en effet, refusé que l'Environment Impact Assessment (EIA) soit rendu public, comme le réclament les membres de l'opposition. Nando Bodha a toutefois donné l'assurance que tous les éléments de l'EIA ont été intégrés dans l'Environmental Management Plan de Larsen & Toubro.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.