Afrique: La migration au cœur de l'édition 2019 Mo Ibrahim

Photo: Mo Ibrahim Foundation
Forum Mo Ibrahim 2019

La migration et les problèmes d'emploi des jeunes en Afrique, c'est le thème de la 12e édition du week-end de la gouvernance, Mo Ibrahim. Pour en débattre, des centaines de jeunes et des anciens dirigeants africains.

Pas de décision ni de promesse lors de ces trois jours à Abidjan. Plutôt des échanges d'idées et d'expertise sur les transformations socio-politiques et les solutions.

De l'Algérie au Soudan où le système de gouvernance est contesté dans la rue. Du flux continu des migrations, au souvenir du génocide au Rwanda il y a 25 ans. Le week-end Mo Ibrahim sur la gouvernance a pris cette année toute sa pertinence dans l'actualité. Mo Ibrahim explique :

"Nous essayons de promouvoir la gouvernance partout. Malheureusement el Bechir n'a pas la décence du président Bouteflika qui a vite quitté. Personne n'est mort ! Au Soudan, au moins 55 à 60 personnes ont déjà été tuées ! "

Migrations africaines, emplois et mobilité, est le thème de cette année. La migration n'est pas en soi un problème indique la fondation Mo Ibrahim dans un rapport publié à l'occasion de cette conférence. Mais face à une population africaine galopante deux schémas se présentent : si les jeunes sont formés aux métiers professionnels le continent en profitera. Mais sans ce travail de formation, la jeunesse risque d'exploser. Pour Herbert Mbaki, jeune Gabonais, "il faut une volonté politique pour que les institutions changent ! "

Cette volonté politique est ce qui, pour le jeune Gabonais, "définit la base de la bonne gouvernance. Qui favorise aussi la mise en œuvre de politiques de développement qui vont faire en sorte qu'un pays puisse bénéficier des ressources dont il est producteur."

Quel choix faire ?

La question est revenue dans les différentes sessions de discussions. En Côte d'Ivoire où a lieu la conférence, des actions concrètes sont en cours nous dit Abdourahmane Cissé, jeune ministre de l'énergie.

"Nous essayons de faire en sorte que toutes les localités de Côte d'Ivoire, de plus de 500 habitants, soient électrifiées", a affirmé le ministre ivoirien.

"Vous allez voir que cela va avoir un effet multiplicateur ! Il faut voir aussi l'aspect sanitaire ! Nous travaillons aussi sur la question de l'emploi des jeunes. Il y a la question de l'emploi, mais il y a aussi la question de la qualité des emplois", conclu Abdourahmane Cissé.

Tous les cinq anciens chefs d'Etat lauréats du Prix Mo Ibrahim pour un leadership d'excellence à savoir Pedro Pires, Joachim Chissano, Ellen Johnson Sirleaf, Festus Mogae et Ifikepunye Pohamba étaient présents à Abidjan. Qui sera le sixième sur la liste ? Le comité du prix réfléchit à cette question apparemment compliquée.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Deutsche Welle

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.