6 Avril 2019

Afrique: CAF CL - Horoya et Wydad dos à dos à Conakry

La ligue des champions africaine a repris ses droits ce week-end sur les différents stades du continent. A Conakry, le Wydad de Casablanca a arraché un nul (0-0) devant le Horoya AC au stade du 28 septembre.

Eliminé la saison dernière en quarts de finale par Al Ahly, le Horoya qui a besoin de franchir un nouveau cap cette saison n'avait pas droit à l'erreur cet après-midi devant le vainqueur de l'édition 2017.

Avec des belles percussions de Mohamed Ounnajem, le Wydad a eu le contrôle du ballon dans le premier quart d'heure du match. Les centres de l'attaquant marocain ont données des sueurs froides à l'équipe guinéenne. Quatre minutes avant la demi-heure de jeu, le Horoya sort de sa base pour réagir. Sur un centre en retrait, Boniface Haba ne trouve pas son coéquipier Mandela qui s'écroule dans la surface (26'). Quelques minutes après, le Ghanéen est à nouveau à l'attaque. Lancé dans le dos de la défense adverse, Mandela n'ira pas au bout parce que stoppé dans sa course par un retour in extremis des défenseurs (30'). Les deux équipes rentrent aux vestiaires avec ce score de parité (0-0).

La seconde période a été plus rythmée et animée pour les locaux. L'entrée en jeu de Patrick Rajack à la place de Boladji Siméon, a fait du bien au champion de Guinée en titre. Les poulains de Didier Gomes Da Rosa en ont profité pour multiplier les attaques dans le camp du Wydad sans pour autant ouvrir le score. Après l'heure de jeu, Mandela envoie une louche, le ballon est manié de la main par un joueur du WAC. L'arbitre indique le point de penalty avant de revenir sur sa décision après consultation de son premier assistant (66'). Ce penalty non accordé au club de Matam ne décourage pas les coéquipiers de Paye Camara, le néo international guinéen. Dans le dernier quart d'heure, Boniface saute plus haut que tout le monde pour placer un coup de tête qui passe malheureusement à côté des buts d'El Kharroubi, portier des visiteurs (77'). C'est sur ce nul (0-0) que les deux équipes se sont quittées dans ce match aller des quarts. Rendez-vous est pris le 13 avril 2019 à Rabat pour la manche retour.

Réactions d'après-match des entraîneurs

Didier Gomes Da Rosa (Horoya AC) : « On fait match très consistent en développant un jeu très agréable. On savait que le Wydad se projetait très vers l'avant particulièrement sur les côtés. On a plutôt bien gérer les choses excepté en tout début de match où je trouve on a concédé deux, trois occasions. Globalement on a équilibré les débats, on a eu des phases de grandes dominations. On n'a pas su forcer le verrou du Wydad souvent par maladresse dans l'avant dernière passe. Il faut visualiser certaines actions qui sont très litigieuses. Un penalty sifflé, l'arbitre revient sur sa décision, je pense qu'il y avait un autre. Il y a personne qui est qualifié et personne qui est éliminé. J'ai dit à mes joueurs un match nul nous qualifierait là-bas. Le Horoya se déplacera à Rabat avec beaucoup de détermination ».

Faouzi Benzarti (Wydad de Casablanca) : « On savait que ça allait être trop dur parce que le Horoya est une grande équipe. On est habitué à la chaleur mais plutôt à l'humidité. Il y aussi l'état du terrain qui n'était pas mauvais mais qui n'était pas bien. On était très compact. On a souffert face à une équipe très bonne du Horoya qui progresse. Je dois remercier tout le peuple guinéen qui est accueillant et chaleureux. Cet arbitre m'a arbitré au moins quatre fois mais comme tout être humain il peut se tromper mais croyez-moi c'est un type très honnête. On a fait un match nul lorsqu'il a arbitré à Casa chez nous. Mais il n'a pas donné même un gramme. Même un coup franc de plus. Je l'admire pour cela ».

Afrique

Le changement climatique va impacter sur la productivité des économies

Incendies, cyclones, sécheresses, températures extrêmes... sont les effets les plus connus du… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: CAF

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.