7 Avril 2019

Mauritanie: L'opposant Ould Maouloud candidat à la présidentielle

En Mauritanie, Mohamed Ould Maouloud, président de l'Union des forces du progrès (UFP) se lance dans la course à la présidentielle de juin prochain. Mohamed Ould Maouloud, 66 ans, a été investi, samedi 6 avril, par la Coalition des forces du changement démocratiques au cours d'un meeting organisé dans la capitale, Nouakchott. Ce fut aussi l'occasion, pour le nouveau candidat, de faire un état des lieux critique en ce qui concerne son pays.

Mohamed Ould Maouloud, président de l'UFP et du Forum de l'opposition de l'opposition (fndu) a dénoncé les promesses non tenues de l'actuel régime - issu du coup d'Etat de 2009 - en matière de réduction de la pauvreté et de combat contre la gabegie.

L'objectif n'a pas été atteint, selon Ould Maouloud qui a détaillé la misère de l'écrasante majorité des Mauritaniens et l'enrichissement inouï d'une minorité qui s'est accaparée des richesses du pays. Il a promis d'inverser la tendance en cas de victoire. Il s'est également engagé à doter la Mauritanie d'une vraie justice.

« Parmi les mesures que nous prendrons, il y a la séparation du parquet et du Conseil de la magistrature vis-à-vis du pouvoir exécutif », a-t-il déclaré.

Autre défi à relever, celui de consolider l'unité nationale.

« Nous mettrons en place un mécanisme de lutte contre toutes les formes de discrimination. Cela passera par le recensement des personnes victimes de l'esclavage en vue de son éradication et le règlement du passif humanitaire », a-t-il souligné.

Pour réaliser son projet de société, Ould Maouloud envisage de mettre en place un gouvernement d'union nationale avec les membres de sa coalition politique.

Mauritanie

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.